Cinéma

Publié le 3 Août 2012

 

Ouverture du film Starbuck .Ca déchire tes tympans dans l'obscurité .

*

Et beh ...ça faisait longtemps .Sacrément longtemps qu'on n'avait pas parlé ciné .Alors je ne vais ici pas vous présenter TOUS les films que j'ai vu depuis ...des mois ,nein nein nein ,mais juste ceux qui m'ont le plus marqué .As usual .

Jane Eyre

 

L'amie avec qui je suis allée le voir m'a dit avoir préféré le livre : ça ,normal .Logique .Encore heureux .Mais elle m'a dit avoir aussi trouvé que le film se centrait surtout (trop ?) autour de l'histoire d'amour entre Jane Eyre et M.Rochester et délaissait la vie de Jane Eyre en tant que ...Jane Eyre quoi ,pas uniquement en tant que "jeune amoureuse transie et torturée" .Mais moi ,je n'ai pas lu le livre .Et je n'avais vu aucune adaptation du livre à l'écran ,connaissant donc juste l'histoire ,vaguement .Et bien ...et bien honnêtement ,j'y allais un peu douteuse ,me disant "Mouais ...bon ...je vais voir ça parce que A. est fan des soeurs Brontë et que c'est le seul "bon film" à priori qui passe aujourd'hui à un horaire acceptable" .Pas convaincue quoi .Et bien ...et bien j'ai trouvé ça bien .Voire même ...vachement bien .Bien évidemment ,ce film m'a tout de suite évoqué le cinéma de Jane Campion (plus dans La leçon de piano qu'Holy smoke bien sur) et son magistral Bright Star dont le souvenir de sa beauté m'émeut encore parfois lorsque je contemple des champs d'iris à l'aube ,une voilette sur ma chevelure tressée (situation très commune de mon quotidien) .Trève de plaisanteries ,cette adaptation du roman par Cary Fukunaga est donc réussie : Mia Wasikowska est parfaite ,autant physiquement (sa pâleur ,ses pommettes hautes ,son regard d'eau et ses cheveux entre le blond et l'auburn se marient très bien avec la teinte grise du ciel ,terreuse du sol ,verdoyante de l'herbe et marronnâtre de la végétation des plaines pas super calorolélé d'Angleterre) que dans son jeu ,Michael Fassbender n'est EVIDEMMENT pas en reste ,Judi Dench est ...fidèle à elle même ,un classique et même qu'il y a ...Sally Hawkiiiiiins !!!! Et si et si ,ma favorite est là (même si elle joue une garce finie) !A la limite ,il n'y aurait que la jeune actrice jouant Adele Varens pour mettre une ombre au tableau (un peu trop gnangnanmimiquesjesuistropmeugnonneoupas ,mais bon ...ce n'est qu'une enfant que voulez-vous ...Ils ne sont pas tout à fait finis) .Alors je ne peux vous fournir aucune critique ou information sur la fidélité au livre ,est-ce que le caractère des personnages ,l'ambiance ou l'atmosphère sont respectés ;ça ,je n'en sais RIEN .Mais ce que je peux vous dire c'est que ...c'est que ce film est beau ,prenant ,réussi ,romantique bien sur mais pas lourd ,pas niais (bon ...allez ...un peu trop de larmes parfois peut-être quand même mais ce sont des larmes d'amoooouur nom de Dieu !) .On est vraiment hâpés .Le rythme est plutôt lent (en même temps ,t'es pas là pour des courses de voitures) mais on ne s'ennuie pas ,on se laisse vraiment porter par l'histoire distillée de façon à ce que tu te poses toujours une question (pour peu que tu n'ais pas lu le roman) ,à ce que tu sois toujours tenu en haleine : "Mais pourquoi entend-t-elle toujours des bruits ?Elle est folle ou sont-ils réels ?Mais Rochester il se fout de sa geule ou pas ?Puis c'est quand cette histoire de château ,avant ou après l'institutrice ?" .Et en plus ,c'est beau : la lumière est belle ,les costumes sont beaux ,les coiffures sont belles ,les décors sont beaux ,les paysages sont beaux ,les personnages sont beaux ,Fassbender est beau et Mia Wasikowska est belle et tout le monde est beau et ils mettent des fleurs dans leurs cheveux et raaaah ...c'est B E A U ! Même que je pars en Irlande le 8 août et qu'après avoir vu le film (et avoir été parfaitement plongée dans l'ambiance avec la clim à donf du ciné alors que dehors il fait 30° et que tu es en tshirt et que donc tu te les p-è-l-e-s pendant tout le film) j'ai vraiment trop hâte d'y aller et de partir y kiffer la pluie ,les ciels bleu-gris et la lande verdoyante en courant ,les bottines dans la boue et mes mains rougies par le froid retenant mes jupons crottés : I will be Jane Eyre one day !

Starbuck

 

Starbuck se nomme David Wozniak et a pour habitude ,pour gagner de l'argent et éponger ses dettes ...conséquentes ,de donner son sperme .Mais de ...beaucoup donner son sperme .Tellement qu'un jour ,on lui annonce que 142 de ses 533 enfants génétiques veulent connaître son identité .533 gosses sur le dos d'un seul coup .Et 142 à tes pattes .Que faire ?Leur révéler son identité ?Certainement pas .Tenant à garder son anonymat mais ayant aussi envie de découvrir tous ces "enfants" ,de voir qui ils sont ,à quoi ils ressemblent ;David est tiraillé entre son pote avocat qui l'aide dans son procés et lui déconseille de se révéler ,ce qui l'entraînerait -selon lui- à sa perte et son envie de connaître ses enfants et de faire le bien autour de lui .Car la vie de David est plutôt triste : largué par sa copine qui est enceinte mais refuse qu'il élève l'enfant à venir ,travaillant tant bien que mal dans la boucherie familiale dans laquelle il échoue à faire de simples livraisons et harcelé par deux chéri-bibis excités de la baignoire et tentant de le noyer à chaque fois qu'ils viennent lui réclamer sa dette de ...80 000 dollars envers eux ;David en a un peu ras la bol des emmerdements .Quand c'est fini d'un côté ,ça part de l'autre .Alors ,lorsque son pote avocat lui remet une enveloppe en kraft avec les dossiers de tous ses "enfants" souhaitant connaître son identité ,David ne résiste pas à la tentation d'en tirer un au hasard chaque jour et de partir à la rencontre de l'heureux/se élu(e) : il ne lui révèle pas être son père biologique ,mais il l'aide comme il peut ,le veille ,l'observe ,le fait rire ,lui sourit ,l'accoste .Comme un inconnu ,de loin ou pas .Et sa mission va bientôt devenir de veiller en même temps ,à distance ou de plus près ,sur tous ces enfants ,le nombre s'accumulant avec les jours .Jusqu'au jour où le procès se complique ,où "l'affaire Starbuck" devient très médiatique et polémique et où David a urgemment besoin d'argent .Que faire : se révéler à ses "enfants" ou empocher l'argent du procès ?Touchant ,très drôle ,original ,québécois et avec une bonne BO ,je ne vois pas d'autres arguments à donner pour foncer voir cette très bonne comédie car très très très drôle (et québécoise !) mais pas que ... Puis c'pa niaiseux .

Holy Motors

 

Vraiment très très très très très bizarre .Mais ça tu le sais plus ou moins en allant voir ce film .L'ennui est que je vois mal comment vous raconter "l'histoire" qui n'existe pas vraiment .Tout ce film n'est qu'images ,beauté ,clin d'oeils ,hommages ,références (comédies musicales 50's ,Tokyo ! ,Max mon amour ,Vertigo , ...) ; tout ceci façonné par Léos Carax et joué par le caméléon génial ,Denis Lavant .L'on pourrait dire que ...Mr Oscar a pour travail d'endosser des rôles ,de se transformer .Mais ce n'est pas un acteur ou un comédien .Ou plutôt un comédien nouveau genre alors ...M Oscar quitte sa parfaite petite famille ultra surveillée le matin en limousine blanche et lustrée et il n'est déjà pas lui-même .Déjà déguisé ,déjà dans un rôle .Il consulte ses dossiers de la journée .11 ce jour là .11 dossiers qui veulent dire 11 métamorphoses ,11 jeux ,11 maquillages ,11 mises en scène ,11 rendez-vous .Qu'il devienne subitement vieille mendiante slave ,doubleur de film d'animation ,père d'une gamine timide et peu confiante en elle ou Mr Merde ,aux ongles jaunes et à l'oeil blanc ;Mr Oscar n'est plus lui-même le temps d'un rendez-vous qu'il se doit "d'honorer" .Il sort de lui ou entre en quelqu'un d'autre mais il est entièrement ,absolument un autre .Difficile de croire à un comédien ou à un "jeu" lorsque la transformation est à chaque fois si crue ,entière ,absolue ,ne laissant aucune limite au "faisable" (enlever une top-modèle ,la prendre sur son épaule ,la séquestrer dans les égouts et la voiler de sa robe haute couture pour s'allonger la tête sur ses genoux ,en érection et l'écouter chanter une chanson douce) . Alors qui est Mr Oscar ? A vous de trouver votre propre version ou de vous laisser guider par les interviews diverses qui expliquent que Carax a vu ces limousines comme les dernières créatures ...je ne m'en souviens plus mais c'est un truc dans le genre .Je ne sais pas s'il faut recommander ce film ou pas .Si vous êtes près à vous laisser aller ,porter ,à ouvrir votre imaginaire et à observer de longs plans étranges mais esthétiquement superbes ,à être étonné voire abasourdi ;allez y ,vraiment ,ça serait dommage de ne pas le voir .Mais sinon ...vous risquez de sortir en vous disant "Il se fout de notre gueule !" .Détail mais l'on peut saluer la BO .Et la présence détonnante de Piccoli mais aussi Eva Mendes et Kylie Minogue : comme quoi ,tout est possible .Et bien sur le retour de ...du scotchant Mr Merde qui a chaque éruption est toujours aussi ...wow .Dingue .

The Barber

 

La fan des soeurs Brontë est aussi une cinéphile acharnée qui possède plus de 200 DVD et m'en prête de temps en temps ,nourrissant ainsi indirectement ces pages Internet .Et férue des frères Coen ,elle m'a donc passé ce film .Que j'ai gardé des mois avant de le regarder (honte à moi !) .Il fût donc finalement vu mercredi soir (passionant hein ?) pour mon plus grand plaisir .Déjà il est en noir et blanc donc beautybeautybeautyLouisFendiPrada .Ensuite il y a Frances McDormand (frères Coen oblige) et Scarlett Johansson qui est très hot en jupes longues et chandails fermés jusqu'au cou (ce n'est possible que quand tu t'appelles Scarlett) . Et puis il y a surtout Billy Bob Thornton jouant Ed (dont c'est l'anniversaire demain) qui est scotchant de froideur ,de distance ,de bizarrerie : au début ,tu le vois comme un mari délaissé ,qui s'ennuie ,un peu dépressif et absent .Et plus le film avance ,plus son stoïcisme ,son mutisme ,son visage inexpressif ,sa démarche et ses gestes lents deviennent stressant et flippants et un peu ...psychopathe quoi .En voulant sortir d'une vie rébarbative et ennuyeuse ,Ed va faire du chantage à l'amant de sa femme Doris .Cet amant étant Big Dave (James Gandolfini) ,le patron de sa femme .Lorsque ce dernier reçoit la lettre du corbeau ,il vient en parler à Ed ,son "ami" .Big Dave est désespéré ,atterré : le corbeau lui réclame 10 000$ sinon il révèlera tout .C'est la ruine pour Big Dave qui ne veut surtout pas que la tromperie se sache .Ed reste insensible aux pleurs de celui qui l'a fait cocu et continue son petit jeu de semaines en semaines ,s'enfonçant de plus en plus dans la noirceur et le crime lorsqu'il se voit "obligé" de tuer Big Dave quand celui ci découvre qu'Ed est son maître chanteur .C'est une spirale infernale qui commence pour Ed ,lui ,le coiffeur invisible qui ne voulait qu'un peu s'amuser et rétablir de justice dans sa vie qu'il trouve ennuyeuse .Les personnages sont tous très bien trouvés ,Frank (Michael Badalucco) beau-frère et patron d'Ed est très bon en tchatcheur invétéré (on le retrouve dans le rôle du terrible Baby Face dans O'Brother) et Ann Nirdlinger (Katherine Borowirz) ,la femme de Big Dave ,est absolument flippante avec ses yeux de chouette qui ne semblent jamais cligner ,son expression faciale toujours fixe et sa silouhette longue et maigre comme celle d'un fantôme qui trimballe la poisse et la Mort avec lui .Ce film est un hommage aux films noirs des années 40 (de ce qui se dit) et restitue une angoisse et une ambiance presque "hitchcockienne" (oh comme c'est original de dire ça !) s'il n'y avait pas une ironie sous-jacente dans les scènes les plus banales ou horribles .De plus ,ce film est évidemment une critique de la justice américaine et de la peine de mort ,les erreurs judiciaires se multipliant et le dernier plan du film étant sur une chaise électrique où se tient assis vousverrezbienquisivousallezvoirlefilm .A voir ,vraiment beaucoup .

  

Arizona Dream

 

Je pourrais faire comme Mystery Train et vous dire "Un film de Kusturica avec Johnny Depp ,Vincent Gallo ,Lili Taylor et Faye Dunaways sur une musique de Bregovic chantée par Iggy Pop ,comment oseriez-vous demander si c'est bien ?!" .Mais non .Je vais rester sage et sagement vous en parlez même si bien sur évidemment absolument c'est B I E N .Déjà ...déjà ....déjà ça se passe aux Etats-Unis dans les années 90 .Ca commence à New York où l'on apprend que Johnny Depp travaille sur des bateaux pour faire je sais pas trop quoi aux poissons (mais pas les pêcher) .Johnny Depp se nomme Axel et croise Paul dans un bar le soir .Paul c'est Vincent Gallo ,une sorte de cousin si j'ai bien compris .Ils vont partir en voiture pour l'Arizona ,rejoindre l'oncle d'Axel ,Leo .Oncle Leo qui va bientôt se marier avec Millie ,sa très belle pépé polonaise un peu dépressive sur les bords .Oncle Leo vend des voitures et veut qu'Axel reprenne son commerce .Mais Axel n'aspire qu'à être un "artiste" .Un juif errant ,un pâtre grec et ses cheveux aux quatre vents ...Ok j'arrête .Donc Axel est pas chaud du tout pour vendre des grosses voitures mais l'autorité de Paul qui est un acteur raté ,teigneux ,à la gueule de mafioso italien et dont le film préféré est La mort aux trousses (dont il rejouera par DEUX fois magistralement ...ou pas la scène culte de l'avion) va faire son effet .Et c'est dans le parc auto de son oncle qu'Axel va rencontrer la délicieuse Elaine (Faye Dunaway) et sa fille/belle fille Grace (Lili Taylor) .Axel tombe direct tout d'un coup under the charme of Elaine .But Paul lui pique Elaine sous le nez because Paul knows Elaine very well ,she's a friend you know .Plus tard ,Axel et Paul seront invités chez Elaine et Grace où va lentement commencer une histoire d'amour très très très fort entre Axel et Elaine ,tous les deux unis par le rêve fou de ...voler .Construisant nuit et jour un ULM plus ou moins foireux qui ne décolle jamais vraiment ,Axel et Elaine vont ainsi voir s'écouler les mois ,enchantés dans leur cocon d'amour et de discorde avec la fille d'Elaine ,un peu beaucoup jalouse de sa mère  .Jusqu'au jour où Paul et Leo tentent de venir chercher Axel pour le ramener aux voitures .J'ai bien dit "tentent" .Mais ce n'est pas fini car il va encore y avoir un orchestre mexicain ,un extrait du Parrain ,un poisson volant ,une famille d'inuits ,une Grace jalouse ,une nouvelle histoire d'amour ,une tentative de suicide ,des tortues , ...et bien bien bien d'autres choses qui font de ce film un film fou ,un film barge ,dérangé ,sans logique .D'ailleurs ,tout ce que vit Axel est-il réel ou est-ce un rêve ?Et quel est ce parallèle avec ce gosse inuit qui laisse voler son ballon au dessus de la banquise ?On pourrait très pompeusement dire "fable poétique à l'âme slave" mais que nenni !C'est drôle ,beau ,fou ,mâché ,joli et à voir très absolument .

 

*

Leland Bobbé photographie des drag queens new yorkais ,moitié maquillés ,moitié au naturel .

Leland_Bobbe_vivienne_114.jpg

halfdrag1

Leland_Bobbe_roxy_053.jpg

photos : Leland Bobbé

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article