The Shining

Publié le 28 Mars 2011

The Shining

"Ertruem ertruem ertruem ertruem ..." .C'est maintenant une "private joke" entre Amélie et moi quand on réveille l'autre en plein nuit pour la faire flipper .Oui oui c'est stupide .

 

 The Shining

 

Ce week-end ,alors que j'étais chez une amie qui avait enregistré The Shining sur Arte il y a une semaine de ça parce qu'elle est cool et gentille ,et beh on a regardé le film .On voulait toutes les deux le voir depuis un petit bout de temps et avec deux litres d'Ice Tea et des Ferrero Rochers c'était le moment idéal ,non ?Alors qu'en avons-nous pensé ?Qu'en ais-je pensé plutôt ,vu qu'elle n'écrit pas sur ce blog (oui c'est triste ,booouuuh) ?C'est parti .

Bon premièrement ,en regardant le film on savait que c'était un film "qui faisait peur" ,on connaissait le gros de l'histoire et on savait que Kubrick était plus ou moins un sychopathe .Donc on ne partait pas voir ça comme un film de Stanley Kubrick totalement innocent .Dès le générique (que ma mère qualifie de "flippant") la musique fait un peu ...frissonner .Mais le plan pas vraiment .Comment dire ?Si tu prends le film de façon détaché et objective ,le début n'est pas effrayant .Mais là ...plan sur les trois protagonistes du film : Wendy la mère (Shelley Duvall) ,Danny le fils (Danny Lloyd) et Jack le père (Jack Nicholson) .La joyeuse petite famille Torrance aux têtes de psychopathes : rien que de voir leurs visages ,sérieux ,tu te dis "ouhlalaaaaa ..." .La mère est un mix entre Mortissia Adams ,un lapin anorexique et Rossi de Palma ,le père un mec au regard de fou et même au facies de fou en général avec des sourcils fort ...spéciaux et le fils n'est pas vraiment flippant physiquement parlant mis à part qu'il a un ami imaginaire nommé Tony qui est "un petit garçon vivant dans sa bouche" et qui se manifeste sous la forme d'un doigt remuant auquel Danny parle de la façon la plus sérieuse du monde avec un voix d'alien bourré: calm down ,tout est parfaitement normal (bon en même temps le gosse a tourné ce film a six ans ,peut être a-t-il été un peu traumatisé à la suite ...non ?) .Bon bon ,le scénario est installé : une famille sensée être normale mais un brin étrange qui va garder un hôtel -paumé en plein Oregon- durant tout l'hiver (rude) .On les prévient : la solitude et la claustrophobie est au rendez-vous quand vous passez plus de quatre mois avec les mêmes personnes dans un endroit certes immense mais dont vous ne pouvez sortir .Ils ne verront absolument personne d'autres à part eux-mêmes et n'entendront pas d'autres voix que les leurs (à part éventuellement celle du mec à l'autre bout de la radio) .D'autant plus qu'un précédent gardien de l'hôtel a pété les plombs à la suite de cet enfermement et a tué ses deux gamines et sa femme : ambiaaaaance ...Mais tout cela ne semble pas effrayé Jack qui sourit et assure que ça ne lui arrivera pas : précisons un truc ,Jack a déjà l'air un peu pété dès les premières minutes .Alors voilà ,la petite famille arrive ,visite l'hôtel ,les cuisines ,les couloirs ,le hall ,leurs chambres ,la chambre froide ,la réserve , ...On leur explique comment marche le chauffage ,comment ils peuvent entrer en contact avec la radio ,comment marche la chenillette pour traverser la forêt malgré les mètres et les mètres de neige qui les attendent dans quelques mois , ...Routine .Les premiers temps (le premier mois pour être plus précise) ,tout se passe le plus normalement du monde bien que le gosse commence à avoir des visions et que le père commence à s'ennuyer ferme ,en panne d'inspiration (ah oui !j'ai oublié de vous dire que le père est un écrivain en manque d'inspiration qui profite de cet isolement pour "retrouver l'inspiration") .Mais sinon ,tout va bien .Et là ,à partir du début du deuxième mois ,alors que la neige commence à tomber sérieux ,on observe un léger changement chez le père .Sorte de petite dépression ,il devient très irritable ,la mère ne sait plus comment s'y prendre et il pète même son câble quand elle ose venir le voir dans son bureau alors qu'il tape frénétiquement sur sa machine à écrire (nous verrons quoi plus tard) sous prétexte qu'elle le déconcentre et qu'en gros c'est sa faute si toute cette merde lui arrive .Le gosse a de plus en plus de visions (auquel il n'a parlé qu'au cuisinier de l'hôtel le jour de leur arrivée ,ce dernier lui ayant confié qu'il avait aussi le "shining" ,en gros ,un don de voyance ,médium) et il aperçoit (dans le désordre) desjumelles au look "Mercredi Adams feat. Esther" au fond des couloirs ,des cadavres couverts de sang affalés au sol ,des flots de sang se déversant à travers des portes battantes , ...Génial .Alors voilà ,que vous dire ?Si je ne veux pas vous dévoiler tout le film je vais m'arrêter là .Pour faire court (car c'est très long à raconter et très compliqué surtout et j'espère que je ne suis pas trop brouillonne ou chiante dans ce résumé) ,le père va devenir de plus en plus fou ,le gosse de plus en plus angoissé et la mère de plus en plus désemparé face au délire grandissant de son mari qui devient dangereux voire violent voire totalement frappé du bulbe .L'hôtel est construit sur un cimetière indien ,entouré de mètres épais de neige qui stoppe tout bruit ou tentative de fuite ,au milieu de la nature ,sans aucun commerce autour : isolement totale angoissante et handicapant .Comment partir ?La mère veut fuir mais ne peux pas .Le fils semble profondément souffrir de ses visions morbides et le père écrit inlassablement sur des centaines de pages la phrase "All work and no play makes Jack a dull boy" sur sa machine à écrire .La force de ce film ?Malgré de nombreux mystères et de nombreuses questions que pose le film (il vous laisse sur votre faim et laisse de très nombreuses questions en suspend) ,son incohérence n'est pas dérangeante et même réussie ,c'est ce qui fait toute la dimension "stressante" et psychologique du film : ce n'est pas du grand n'importe quoi sous ses airs mais plutôt une machine savamment foutue pour que chaque question en entraîne une autre et ainsi de suite .Chercher des explications ?Nous l'avons fait avec Amélie ,écumant les forums et sites sans en trouver une : certains disent qu'il n'y en a pas ,d'autres en proposent dans quatre cent versions différentes .Autant vous dire qu'il vaut mieux vous faire votre propre opinion et version du film .Entre rites chamaniques ,référence à l'alcoolisme (le livre de Stephen King dont le film est une adaptation (très) libre traite de l'alcoolisme) ,allusions au Diable et retour dans le passé ,on ne sait qui croire .Alors voilà ,pourquoi The Shining est-il si flippant ?Parce qu'il est fin et parfaitement ciselé ,plein de mystères et super marquant .Magistral .

*

My drive thru - N.E.R.D. ,Santigold et Julian Casablancas (Converse) / Bohemian Dances - The Do Chanson plein d'été ,à écouter / Who's laughing now - Jessie J

 

Forest Whitaker

Benoît Philippon

Olivier Panchot

Olivier Panchot

Sans moi

Sans moi

*

Daria Pleggenkhule par Frances Tulk-Hart

 

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article

Makinfluence 05/04/2011 18:50


La scène de l'orgue sous l'orage est un peu ridicule , voire caricaturale . Shelley Duvall est de loin la plus flippante , j'adore le portrait que tu en fais :) . Une autre scène m'a marquée ,
celle où le gamin avance avec son vélo dans les couloirs interminables de l'hôtel , il y a une petite musique de supermarché en fond , on s'attend à ce qu'un mutant débarque c'est insoutenable ^^
.
Mais je dirais qu'Orange Mécanique m'a plus marqué , ce n'est pas plus effrayant , ça a pas mal vieilli c'est vrai , le futur proposé fait un peu science fiction de comptoir mais psychologiquement
c'est secouant , surtout la scène du viol collectif réalisé "en toute fluidité" sur de la musique classique ... le fait de dédramatiser cet acte se fait encore aujourd'hui c'est ça le pire :s .
Funny Games est un peu la version moderne d'Orange Mécanique en fait. Bon allez j'arrête ici quand je commence je me lance dans des longs commentaires sans intérêt ^^ .


Clémence 05/04/2011 19:10



Non c'est bien =)



Moonlight Drive 02/04/2011 12:00


Orange Mécanique ;-)


Moonlight Drive 02/04/2011 00:58


Je trouve au contraire qu'il a très bien vieilli, les couleurs sont pop, psyché mais le résultat reste moderne de même pour le propos et les différentes interprétations possibles ;-)


Moonlight Drive 02/04/2011 00:55


Flippant parce que l'atmosphère reste malsaine, dérangeante tout au long du film !


Clémence 02/04/2011 11:50



Dans Orange Mécanique ou Shining ?



Moonlight Drive 02/04/2011 00:49


Ultra violent ET flippant si si enfin de mon point de vue ;-)