Sur ma Remington portative j'ai écrit ton nom Laëtitia .

Publié le 20 Février 2011

 

 

Texte originellement adressé à quelqu'un

 

Je cherchais depuis des années qu’est-ce qu’ont les Kills .Quel est ce « truc » .Et j’arrive jamais à trouver ce que c’est ou moins à trouver les mots pour le dire .Ca me fait grave chier .Mais j’essaie .Et là ,ce soir ,je sais pas pourquoi mais je le sens bien .J’ai mis « Satellite » en repeat et on verra ce que ça donne .Bon d’abord il y a évidemment la voix d’Alison Mosshart qui est transcendante comme le cri d’un oiseau éploré et très rare en pleine forêt amazonienne alors que tu te réveilles pour la première fois de ta vie dans un hamac dans les arbres : fou ,flippant ,incroyable ,hors du commun ,bandant .Puis il y a le jeu de Jamie Hince ,sombre ,gras ,qui rame un peu parfois comme si les cordes de sa guitare était des fils de fer ultra rouillés qu’il faut gratter comme un malade avant d’en sortir un son : c’est saturé et sale ,ça fait mal aux oreilles ,c’est bon .Puis je sais pas ,c’est magique ,c’est mystique .L’alliance des deux -de la voix transcendante d’Alison Mosshart et ses sublimes « Ohohohohoooooh » et du jeu gras et lourd et « caverneux » de Jamie Hince- est …parfaite .Je sais pas si l’alchimie qu’il y a entre deux se transmet dans leur musique mais probablement .C’est unique .Rien ne ressemble aux Kills (même le Velvet Underground -une de leur grosse inspiration comme tu dois le savoir- ça ne leur ressemble pas je trouve) .Les Kills ,le son Kills c’est …c’est les Kills quoi .C’est inexplicable .Raaah j’y arrive pas ça me saoûle .C’est la deuxième fois que je redémarre « Satellite » et ça doit probablement être la trentième écoute mais c’est toujours aussi magique .Et ça c’est magique justement .C’est inusable .Leur musique te transporte dans une sorte de …pas de « dimension » (t’es pas dans un état second) mais …tu …tu rêves ,ça …ça t’arrache à ton quotidien et à la vie en général .Tu es avec ,dans la musique et point barre .Ou alors tu te sens quelque part aux Etats-Unis dans un coin venteux et paumé avec des grosses chaussures grasses et des fringues en mousseline très légère .C’est …bizarre .Ils t’amènent dans leur monde ,dans leur univers avec leurs artistes ,leur musique ,leurs voix , …Tu …tu peux sentir dans la voix d’Alison Mosshart cette petite liberté volante ou ce sentiment brûlant et c’est fou .C’est absolument fou .Entièrement fou .C’est …incroyable .Comment peut-on faire ça ?Troisième « Satellite » .Les Kills c’est la nuit dans une voiture qui va vite sur l’autoroute mais toi t’es dedans et tu dors ,t’es comateux un peu et la voiture elle va vite ,toujours très vite et la lumière fait comme des fusées supersoniques qui filent à toute vitesse devant tes yeux et il y a les phares des autres voitures qui font des traînées lumineuses et les enseignes des aires d’autoroute qui sont comme des étoiles et t’as l’impression d’être dans l’espace ,entre les nébuleuses et les supernova ,t’es seul ,immobile et endormi dans un cocon rapide qui file file file .T’es …tu ne flottes pas mais presque .T’es au milieu de nulle part .Dans l’espace .Un peu paumé mais présent .Tu vois ?Et il y a leurs voix et cette guitare toujours là et …ça te monte à la tête mais pas trop .C’est parfait .C’est le bonheur .Solitaire mais bonheur .Quatrième « Satellite » .Et c’est toujours aussi bon .Donc voilà ,les Kills c’est une autoroute bien bétonnée ,bien dure mais de nuit avec une odeur de fioul et de …et de fleurs .C’est ridicule hein ?

Bon voilà ,pourquoi je t’envoie ça ?Parce que je préfère avoir un jugement extérieur et objectif sur ce texte qui (j’espère) me permet d’enfin trouver les mots justes sur ce que me font les Kills plutôt que de l’écrire dans un cahier et l’oublier et au final ne toujours pas avoir d’avis dessus .Surtout ,n’essaie pas de me faire plaisir .Merci .

*

CINEMA

 

Black Swan

 

Alors tout d'abord ,j'aimerais être un minimum utile à ceux qui ne l'ont pas encore vu : j'ai moi-même eu du mal à trouver quelqu'un qui me dise CLAIREMENT de quoi parle le film .En vérité ,personne n'a su me le dire .Ils ont tous sorti des termes tous plus admiratifs ,mélioratifs ,mélo les uns que les autres "thriller psychologique" ,"polar fou" ,"embarquement dans l'univers parallèle de la danse" ,...Enfin bref : de l'emberlificotage .Donc je vais être clair : Black Swan est un film sur la folie .Voilà .En gros ,c'est ça .L'histoire ?C'est donc une danseuse (Natalie Portman) ,toute timide ,toute frêle ,toute fine et fragile -en mode "cliché gracile de la danseuse classique"- qui est nommée La Reine Cygne pour la future adaption "détonnante" du Lac des Cygnes par un chorégraphe (Vincent Casse) français ,psychopathe ,vénéneux et disons-le clairement ,pervers .Alors là évidemment elle pleure ,elle s'extasie ,elle n'y croit pas quoi .Voilà le point faible du film selon moi : Black Swan est beau ,magistral ,prenant ,fascinant mais un peu trop ..."trop" .Trop d'émotions ,trop de "beaux plans" ,trop d'esthétisme poussif ,trop de larmes ,de minauderies ,de cris ,de scènes glauques , ...C'est ...un peu "poussif" .Mais ça ne suffit pas à gâcher ce film qui est trop réussi pour se laisser écraser par ce sentimentalisme plus surgras qu'un savon pour peau sèche .Que dire de plus (pardonnez cette piètre critique) ?Et bien ...elle va totalement péter les plombs avec tout ce qui s'en suit : dédoublement de personnalité ,crises de panique ,paranoïa ,...et adviendra ce qui adviendra .Par contre ,j'ai été surprise du gros côté sexe/fantasme/sang/gaure du film .Pour un film sur le ballet (univers que -je suppose- la majorité des gens s'imagine immaculé) ,c'est étonnamment sexuel .Même si cette obsession du sexe est le fruit de ...Enfin bref ,je ne vais pas le dire ,vous verrez bien .Allez-y .

 

Les femmes du sixième étage

 

Ce film a un pouvoir magique .Ou en tout cas il a eu effet sur moi : il fait aimer l'Espagne .Chose incroyable quand on sait mon non-intérêt pour l'Espagne .Je n'aime pas l'espagnol ,la culutre espagnole ,l'Espagne , ...Et pourtant ...là ,et bien là ça a marché .Ca parle fort et vite et dans une joie communicative même quand ça s'engueule .Elles sont brunes et fortes et dures et belles en fait .Lucchini est pâle ,lâche ,faible et tout délavé .Elles lui sont opposées avec leur joie de vivre dans leurs chambres au nombre de nombre carrés qui se compte sur une main et lui ,dans son appartemment immense avec parquets ,hauts-plafonds ,grandes fenêtres et cheminées à moulures .Le film pourrait se résumer en une réflexion de Sandrine Kiberlain qui réalise pourquoi son mari est parti au sixième étage ,avec Dolores ,Pilar ,Maria ,Concepcion et les autres : "Elles ,elles sont vivantes" .Les bourgeoises parisiennes qui passent leurs aprés-midi à jouer au bridge en fumant des cigarettes Vogue -et se plaignent de leurs "journées harassantes" à leurs bonnes qui finissent leur travail à onze heures du soir -sont mortes ,elles évoluent dans un univers fermé ,un rituel répétitif ,inlassable : couturière ,musée ,salon ,théâtre .Et lorsque Jean Louis Joubert (Fabrice Lucchini) découvre la paella ,la jota et Franco (et surtout Maria et son accent chantantil ne se sent plus : pourquoi ces femmes sont-elles venues en France devenir bonnes ?Pourquoi s'entassent-elles là-haut ,à côté du grenier ,dans des trous à rat ?Pourquoi sourient-elles toujours ?Pourquoi chantent-elles tard le soir et empêchent la concierge franchouillarde et raciste de dormir ?Alors là oui ,vous vous dîtes "Ah mais que de cucugnèterie !Que de petits oiseaux et de bons sentiments !" .Mais non !Vous n'y êtes pas du tout : ce n'est pas cucul ,c'est positif .Ce n'est pas débile ,c'est fin .Ce n'est pas guimauve ,c'est frais .

Rédigé par Clémence

Commenter cet article

Moonlight Drive 13/03/2011 19:35


Moi aussi je suis une inconditionnelle des Kills :-) J'attends avec une dfghstyzemgodf d'impatience leur nouvel album ! Les 2 extraits (Stellite et DNA) qui ont été mis en ligne sont géniaux et les
previews des morceaux sur amazon mettent carrément l'eau à la bouche !! Je n'en peux plus d'attendre ^^

J'ai beaucoup aimé Black Swan ! C'est un film un peu étrange et beau à la fois :-)