Manifeste rock de Clémence ...

Publié le 12 Février 2011

 

...faut croire que ça a de la valeur .

 

Oh mon Dieu !Inconsciente que je suis ,voilà que je me lance dans un "manifeste rock" ,un truc long ,violent ,puissant ,difficile : une épopée écrite ,un truc HARD !Que dire ,que dire ?Comment aborder ça ?"Comment le rock a changé ma vie" ?Trop prétentieux ."Pourquoi j'aime le rock ?" ?Trop difficile ."Qu'est-ce qui m'attire dans le rock ?" ?J'en sais rien ."Comment j'ai découvert le rock ?" ?Déjà fait .Alors alors ...Yé soui dans la mierda .Il me reste toujours le classique et passe-partout "Le rock c'est trop bien ,le rock c'est la liberté de viiiivre quoi !" mais ...mais non .Alors ...Alors quoi ?Que dire ?Qu'écrire ?Un peu de tout ça ?C'est ce qui paraît le plus envisageable : comme à chaque fois ,ça va être une sorte de soupe-pâtée-embrilirgouda boueux inimaginablement brouillon mais vos esprits fins et intelligents vont réussir à retrouver le fil de tout ça parce que vous ne le savez pas mais je vous le dis : vous êtres grands de la tête .Donc donc et bien ...Commençons (bouuuh !ça fait presque peur de se lancer dans un large océan vide et hostile comme ça là ,sans bouée de sauvetage) .

Tout premièrement ,c'est un titre mensonger : ça ne sera pas un manifeste "rock" a proprement parlé .Ca sera plus un manifeste "contre culture" si on peut appeler ça comme ça .En fait ce n'est pas vraiment de la contre-culture et pas du tout sur certains points mais c'est le terme le plus approprié que j'ai trouvé ,"underground" me semblant un peu abusé pour les Rolling Stones ,par exemple .Alors nous en arrivons au coeur du truc ,au côté sérieux : pourquoi j'écris ça ?Fallait bien qu'au moins une fois je pose mes pensées et états d'âme de guitares électriques quelque part .Et c'est ici .C'est certainement le premier article publié ici qui est vraiment "travaillé" (ouhais ,ça se voit pas hein que cette merde a été bossé ?) .Réfléchi ,écrit ,reécrit ,retravaillé , ...Parce que je voulais pas faire du caca sur un truc comme ça ,tu vois ?17 lignes et on n'a toujours pas commencé : désespérant .Je vous jure que c'est vraiment horrible ("Personne ne t'oblige à l'écrire" vous allez me dire) .Comment démarrer ?Brut .En mode brutasse .

Alison Mosshart .Je crois qu'elle peut être considérée comme la fille qui a fait tout exploser .Avant y a eu un tas de trucs mais c'est Alison Mosshart qui a déclenché le reste .Comment dire ?Au début il y avait les quelques artistes que j'écoutais timidement puis la musique entière .Mais rien d'autre .Peu d'art ,peu de culture et encore moins de contre-culture .Peu -voire pas du tout- d'Angleterre (oui elle est américaine mais même) .Pas de Tracks ,de ciné indépendant , ...Alison Mosshart a entraîné tout ça : si je n'étais pas tomber sur un clip de cette brune hors du commun rien de tout ça n'existerait probablement et c'est pour cela que je me dois de dire à Alison Mosshart qui ne lira jamais ce texte mais c'est PAS GRAVE : Alison Mosshart ,you are the base ,the root ,i love You (i put a capital letter at "you" because it's You and You are too great to don't put a capital letter ,You see ?And i remove the capital letter at "i" because i'm too ridiculous by report to You to put a capital letter) .Doherty aussi a été une base mais ...mais un peu moins je pense .Puis Alison Mosshart c'est une fille ,c'est pas pareil c'est ...Raaah tu peux pas comprendre !Donc revenons-en à nos guitares : j'ai vu cette fille ,très brune ,très pâle ,très timide ,avec une voix sortie de nulle part ,une voix qui m'a paru incroyable ,sa guitare et ses boots et ses jeans et ses foulards et j'ai pensé à Patti Smith sur le coup ,directe .Et ça m'a semblé génial : une fille aussi "rock" (si on peut se permettre d'utiliser le mot "rock" comme un qualificatif ...) et en même temps ...Ce n'était pas une caricature ,l'image que l'on se fait de la rockeuse ,la fille toute musclée ,qui roule des mécaniques ou qui se sent obligée de gueuler dans le micro pour être respectée ,pour être "rock" : cette fille était incroyablement délicate et dure à la fois ,le meilleur mot pour la décrire me semblait alors "sauvage" .Et donc se fût ma Vierge à moi : j'étais Bernadette Soubirous ,j'ai entendu la voix d'Alison Mosshart et là ...MAGIE !Le lieu de pélerinage sera ma petite vie et ma grande chambre .Alison Mosshart ,c'est décidé : tu es trop importante pour en rester là .Alors j'avais douze ans et je me suis dit "Tiens ,si je faisais comme elle ?" .Oui c'est ridicule mais on démarre comme on peut voulez-vous : au début on se sent obligé d'imiter ,après on réalise que c'est pas la peine .Donc j'ai acheté des slims et commencé une collection frénétique de boots (toujours en cours) .Des t-shirts mous ,des chemises à carreaux ,mes cheveux ont continué à vivre leur vie solo comme ils leur semblaient (et c'est toujours le cas) et les bijoux se sont accumulés (et j'ai quatre bagues que je ne quitte jamais maintenant ,y a des restes) .Enfin voilà quoi .Je ne suis pas allée jusqu'à la teinture brune tout de même ,pas totalement moutonne et tarée non plus .Donc voilà .Ce magnifiquement débile manifeste rock pourrait se résumer à Alison Mosshart mais on va essayer d'élargir l'horizon quand même .J'ai compris avec le rock que ...qu'une chanson pouvait être un bout de ta vie ,une vérité juste et pure ,que tu pouvais t'en sortir avec une chanson .Que la vérité était souvent là dedans .Jusqu'alors ,la "vérité" à mes oreilles c'était un truc qui évoquait le contraire du mensonge ,la Justice ,un tribunal ,la vérité mathématiques ,la "vérité générale" .La "vérité" c'était un truc lourd ,difficile ,logique ,pas drôle et intéressant en gros .Et puis j'ai compris petit à petit en écoutant des chansons et en lisant leur texte et en cherchant à les traduire ,à les comprendre ,en écoutant la musique allongée ,les yeux fermés ,sans rien faire d'autre qu'écouter ;j'ai compris alors ce qu'était la "vérité" .Les textes du Velvet Underground et des Libertines m'ont "mis sur la voie de la lumière divine" (blague) : il y avait un truc profond et vrai dans tout ça .C'était la même chose qui revenait dans chaque chanson ,de qui qu'elle soit ,qu'elle date des sixties ou de l'année passée ,qu'elle soit écrite par un mec ,une fille ou plusieurs personnes .La vérité de la vie .J'ai découvert que des gens ressentaient les mêmes choses que moi et qu'il n'en avait pas honte .J'ai découvert que l'art n'était pas un truc ringard ,que lire ne craignait pas ,qu'on pouvait être fière d'être différent .Et ça ,ça a été un énorme déclencheur : on peut être différent ,il n'y a pas de honte ,c'est même cool ."Oh mon Dieu !Vraiment ?" me suis-je dit avec ma chemise à carreaux et mes boots usées .Alors j'ai emprunté un nouveau chemin : abandonnée le look "Mosshart-à deux francs" et bienvenue à un nouveau moi ,le moi que je veux ,celui qui me plaît .Cependant freinée par un environnement d'ados bourgeois fermés d'esprit peu tolérants à une quelconque différence physique/morale/anatomique/philosophique ,c'est resté light .Mon grand truc alors c'était Lou Reed ,Bowie ,Candy Darling ,les "freaks" , ...Rien ne semblait plus cool qu'un être étrange ,le premier exclu me fascinait et la vie semblait pleine de possibilités : j'avais découvert le pouvoir de la musique ,le pouvoir de te sentir fort de ce que n'aime pas les gens en toi ,tu vois ?C'est difficile à acquérir mais petit à petit ...Le rock a alors ouvert toute une philosophie d'acceptation de soi et des gens -que je reconnais avoir toujours du mal à pratiquer mais qui fait son chemin avec le temps .Ces musiciens et artistes dont je lisais les interviews compulsivement disaient des trucs tellement ...beaux et justes et originaux et vrais .J'en suis arrivée ,l'année dernière ,alors qu'une fois par trimestre en anglais on passait devant la classe pour présenter une actualité de notre choix ,à choisir la reformation des Lib's et la sortie de l'album posthume d'Hendrix : trop foufou mec !Candy says semblait une merveille absolue : Candy says I've come to hate my body/And all that it requires in this world/Candy says I'd like to know completely/What others so discreetly talk about .Mais ...mais putain quoi .What do you think I'd see if I could walk away from me ? : cette question était magique .C'est la question que tout le monde se pose sans jamais le savoir .Candy Darling l'a prononcé ,Lou Reed l'a retranscrite .Et c'est ça la clé : la musique m'a permis de mettre des mots sur des sentiments ,des ressentis ,de calmer ce trouble étant donné qu'il avait désormais des mots .Et même des mélodies .Ces gens ,ces artistes ont calmé un trouble qui était brouillon ,transparent ,aux abonnés absents car indéterminés .Les paroles des chansons l'ont éclairci ,les mélodies l'ont structuré .Et c'était très apaisant .Sans cette musique et tous ces gens que je ne citerai pas parce que ça serait beaucoup trop long ,il n'y aurait pas eu cette "lumière" -si on peut dire ça comme ça- qui a donné un certain but à ma vie même si ,accordons nous là dessus ,je ne dis pas "La musique c'est ma vie" ,loin de là .Mais elle l'a tellement aidé que je ne peux renier ce fait .Mais il n'y avait pas qu'elle .L'art et les plasiticiens ,les réalisateurs ,les performeurs ,les travestis , ...Tous ces gens ont aussi forgé ce qui fait aujourd'hui ce blog -en parti- ,mon état d'esprit et bien d'autres choses .Sans tout cela je serai peut-être encore "plate et vide" ,sans but ni envie ni motivation ni passion .Il y aurait peut-être eu autre chose ...ou peut-être pas .Car après tout ,que verrais-je si je pouvais marcher loin de moi ,sortir de mon corps ? Et donc voilà .Le rock pour moi en fait ça a été ça : décrouvrir que la différence est belle ,que c'est une force .Découvrir que des gens pensent comme toi .Découvrir qu'on peut être les "freaks" sont admirés ,découvrir que toutes ces personnes étranges sont aimées ,découvrir que l'on peut faire des chose inédites sans en avoir honte .

 

 

Pourquoi est-ce impossible de trouver les originaux de Bob Dylan sur Youtube ?Pourquoi n'y a-t-il que des reprises ?Merde .

 

. Sad-eyed lady of the lowlands .

Rédigé par Clémence

Commenter cet article

Moonlight Drive 16/02/2011 15:46


Le déclencheur de mon amour pour la musique ? Les Doors et le Velvet Underground il y a 7 ans! J'ai découvert plein d'artistes, d'écrivains, de poètes etc grâce à eux ! Je voue aussi un culte à
Alison Mosshart et je dois dire que stylistiquement parlant, elle m'inspire énormément ! J'aime bcp Peter Doherty aussi ! Bref la liste est longue !


Clémence 16/02/2011 16:05



Oui la même ;) Et le Velvet ,évidemment .