Live fast ,die young/Bad girls do it well

Publié le 12 Février 2012

Fuck Yeah, Tattoos! — mis abuelos y yo en unos 70 años mas ! My...

Fuck Yeah, Tattoos! - (via cotona)

source : fuckyeahtattoo

 

Ok donc les mecs (et les filles) ,un truc a changé ma vie : Timber Timbre .Depuis que j'ai découvert ce groupe je ne peux pas écouter autre chose .C'est physiologique .Je n'écoute que ça .Que ça que ça que ça .Strictement que ça depuis vendredi soir .C'est une obsession .Je n'ai pas trouvé une seule mauvaise chanson .Tu peux prendre n'importe laquelle ,absolument n'importe laquelle et tu seras ébloui .C'est une de ces rares découvertes qui sont de littérales claques .Tu l'entends pour la première fois et ça y est ,tu sais immédiatement que tu es tombé(e) amoureux/se .C'est ...l'évidence .Un blocage sur ce groupe .Sur tous leurs albums ,toutes leurs chansons .C'est genre ...la révélation ?Ils viennent rejoindre le Panthéon des intouchables (au sens positif ici) au côté des Clash ,des Kills ,de Bowie ,des Libertines ,de Bob Dylan ,de Doherty ou de Nina Simone .C'est parfait .Parfait .Canadiens comme Leonard Cohen ,ils me font aussi penser à du Tom Waits ,des Kills reposés ,un Screamin' Jay Hawkins fatigué ,un Legendary Tigerman usé .C'est presque blues presque folk ,lent et reposant ,apaisant mais pas mou .Pas mou du tout .C'est indescriptible .Parfois doux ,parfois tendu .On passe de l'aérien Creep on creepin' on au mystique I get low ,au dylanien Demon host .A écouter d'urgence .Tout .Tout écouter .

Timber Timbre

 

Instant mozzarella ,instant cinéma

 

Detachment

Detachment

 

Wow .C'est triste et plombant mais tellement tellement tellement beau .J'ai pleuré comme une madeleine .C'est simple ,à chaque fois que j'arrêtais enfin ,ça repartait .Et pourtant ce n'est pas niais .Adrien Brody est ...Bon je ne dirai rien et ne me prononcerai pas parce que ça ne serait pas objectif de toute façon (comme 80% des filles sur Terre ,je suis amoureuse d'Adrien Brody) .La jeune Sami Gayle (dans le rôle d'Erica) est une vraie révélation tout comme Betty Kaye (la fille du réalisateur -Tony Kaye- dans le rôle de Meredith) .Ce portrait d'un jeune enseignant remplaçant ,immense ,fin et élégant dans sa vie trop brouillonne et merdique est à la fois violent et poétique .Aider les autres semble être une des rares choses animant son quotidien morose et le faisant avancer dans sa désillusion face au monde qui l'entoure .Mais en même temps ,il semble tenir à préserver une distance ,ce fameux "detachment" : ne jamais trop se lier .Après tout ,c'est un professeur remplaçant ,son métier est d'aller d'école en école et de classe en classe .D'élèves en élèves .Ne jamais trop s'attacher .Keep the detachment .A-t-il raison ?En sauvant Erica de sa vie dans la rue et de la prostitution ,en aidant tant bien que mal Meredith ,élève introvertie et créative ,très douée et discriminée ,en parlant avec Sarah (Christina Hendricks) ,jeune prof menacée et qui imagine mal une vie en dehors de son travail ,ayant peur le vendredi soir en passant à tout ce temps qu'elle va devoir passer seule ;Henry Barthes apprend tout des autres et garde bien au fond de lui tout son passé et son histoire .Personne ne connaît vraiment ce qu'il a au fond de lui .La cause de sa permanente mélancolie .Il est là ,grand ,très grand ,fin ,très fin ,presque aristocratique avec ses longues mains et son grand nez ,ses yeux tristes et son costume cravate .Et on ne sait rien .Qu'est-ce qui l'empêche ainsi de s'attacher entièrement ?Avertissement : si tu veux être prof ,ne va pas voir ce film .

Amerrika

 

Optimiste ,frais ,drôle et dur parfois .Comment une mère et son fils quittent la Palestine pour l'Illinois dans l"espoir d'un avenir meilleur .Sujet bateau ?Que nenni !Touchant ,on s'attanche à tous les personnages .A Mouna (Nisreen Faour) ,trop optimiste et trop naïve ,cachant son argent dans des boîtes de biscuit et se retrouvant paumée au Etats-Unis ,sans argent ,logée chez sa soeur Raghda (Hiam Abbass) arrivée là bas depuis 15 ans avec son mari et ses filles dont Salma (Alia Shawkat ,vue dans Bliss) ,un peu rebelle .Pleine d'enthousiasme ,Mouna croit qu'elle peut trouver un travail en allant demander au patron comme ça ,sans rendez-vous ni CV .Elle se rend peu à peu compte de la dure réalité des choses et que la vie de sa soeur n'est pas si rose que ce qu'elle croyait : problèmes financiers ,disputes et racisme s'accumulent tandis que l'image idyllique de l'Amérique se détruit dans les esprit de Mouna et son fils Fadi (Melka Muallem) .Mouna tient le coup tant bien que mal et lorsqu'elle trouve enfin un boulot ,c'est très loin de ses espérances .Tellement qu'elle cache la vérité à sa soeur et sa famille .Se liant avec Matt ,un de ses collègues ,jeune homme aux cheveux bleus et au visage piercé ,et avec Mr Novatzki (Joseph Ziegler) ,le directeur de l'établissement de Salma et Fadi ,elle se fait une place dans ce quotidien harassant .Entre mal du pays et espoir d'un futur meilleur qu'en Palestine pour son fils ,Mouna incarne dans ce film ,pas cuculgnangnan du tout -contrairement à ce qu'on pourrait croire- ,l'image de tous les émigrés arrivés avec en tête le rêve américain et qui se désillusionnent peu à peu .Pas formidable mais bien réussi .

Eastern plays

 

Très beau film .Bulgaro-turque .A voir .Absolument .Atmosphère ,acteurs ,lumière , ...Tout est beau .Tout .

Et maintenant on va où ?

 

Plein d'optimisme de joie et de rires pour un film traitant des conflits chrétiens contre musulmans au Liban .Peut-être un peu trop long et un peu trop optimiste justement dans certaines scènes mais cette fraîcheur ne fait pas de mal parfois .Ca ne représente -hélas- pas l'aspect majoritaire de ce conflit mais uniquement l'univers d'un village isolé qui a choisi la paix et où vivent tranquillement chrétiens et musulmans ,l'imam et le prêtre .L'histoire ?En plein Liban ,dans les terres ,là où il n'y a pas de signal ,de réseau ou un quelconque magasin ,existe un village où vivent même pas une centaine d'habitants .Ils sont soit chrétiens et musulmans et n'ont pour l'instant pas eu l'idée de se chercher des noises .Seulement ,un jour ,les jeunes décident d'installer la télévision .Après une longue galère à la recherche d'un brin de signal dans ce bled perdu ,ils finissent par l'installer en haut d'une colline .Problème : la télé n'amènera pas que la modernité mais aussi les informations et notamment celles des conflits entre les deux communautés qui s'aggravent et se multiplient dans tout le Liban .Jusqu'alors isolé dans sa bulle ,le village en avait été protégé mais pour combien de temps encore ?C'est alors que les femmes du villages ,chrétiennes ou musulmanes ,se mettent à échafauder ensemble stratagème sur stratagème pour distraire les hommes et les empêcher de penser à ces affrontements ,de se battre et préserver la fragile entente dans leur village .Entre space cakes ,danseuses russes en bikini ,disputes générales et conversions subites ,elles se décarcassent et réussissent plus ou moins à les mener par le bout du nez ,en partie grâce à Tatiana ,Anna et les autres slaves ,blondes ,pomponnées et en hauts talons dans la caillasse locale .Elles vont toujours de l'avant même quand elles se souviennent de leurs fils morts à la guerre ,même quand leurs maris se suspectent entre eux ,accusant les musulmans d'avoir mis du sang dans le bénitier et accusant les chrétiens d'avoir fait entrer les chèvres dans la mosquée .Tout ça sur un fond d'amoooour bien sur entre Rabih (Julian Farhat) et la très très très belle Amale (Nadine Labaki ,aussi réalisatrice de ce film et de Caramel où elle joue aussi) .Alors oui parfois on se dit "Bon tout ça c'est bien mignon mais où est la réalité dans tout ça ?" .Et alors ?Peut-être que ce n'est qu'une utopie et quand bien même ?

 

*

Le 14 février ,la Saint Valentin ?WTF ?

 

*

Emily Didonato by Patrick Shaw

 

Untitled by patric shaw

alyona l / ✪ patric shaw

magdalena dark / ✪ patric shaw

sharon wet / ✪ patric shaw

Untitled / ✪ patric shaw

Photo by Patric Shaw

Untitled / ✪ patric shaw

patric-shaw.jpg

Patric Shaw

Foto de Patric Shaw para a revista Glamour (2007)

photos : Patric Shaw

Beauté .

00/08/1968. ST.TROPEZ: BRIGITTE BARDOTBrigitte Bardot - St. Tropez, France, 1958.

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot

1962 : dernière séance photo, quelques mois avant sa mort, photos prisent par George BARRIS sur la plage de Santa Monica, en juin / elle décèdera dans le nuit du 4 au 5 aout de la même année, dans des circonstances toujours pas élucidées..... A STAR IS BORN .... Peace, Marilyn.1962 : dernière séance photo, quelques mois avant sa mort, photos prisent par George BARRIS sur la plage de Santa Monica, en juin / elle décèdera dans le nuit du 4 au 5 aout de la même année, dans des circonstances toujours pas élucidées..... A STAR IS BORN .... Peace, Marilyn.

Pinned Image

1962 : dernière séance photo, quelques mois avant sa mort, photos prisent par George BARRIS sur la plage de Santa Monica, en juin / elle décèdera dans le nuit du 4 au 5 aout de la même année, dans des circonstances toujours pas élucidées..... A STAR IS BORN .... Peace, Marilyn.

Marilyn Monroe par George Barris

timelightbox: Lucian Freud and Kate Moss in Bed, 2010. A new exhibition at London’s Pallant House Gallery features photographs by David Dawson, who was Freud’s model and studio assistant for 20 years. The show features some of Freud’s key paintings alongside Dawson’s photographs of the artist at work in his studio. See more here.

Fashion Ad Flashback- 1992 Dolce & Gabbana Ad Starring Kate Moss and Nadja Auermann

labellefabuleuse: Kate Moss photographed by Mario Testino for LOVE Magazine, Spring 2012

bohemea: Kate Moss: Good Kate, Bad Kate - W by Steven Klein, March 2012 bohemea: Kate Moss: Good Kate, Bad Kate - W by Steven Klein, March 2012

labellefabuleuse: Kate Moss photographed by Steven Klein for W Magazine, March 2012 Kate Moss arriving at the Prada party during the Spring/Summer 2012 fashion week in Paris, France on January 24, 2012.

Kate Moss

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article

immobilier nice 13/02/2012 07:43

Wouhahou, c'est magnifique

smackwaster jack 12/02/2012 19:36

A propos de Timber timbre:
Une certaine Lea m'a dit en écoutant "bad rituals", ça pourrait être Iggy Pop.