Dwam

Publié le 26 Mars 2013

*
 
  Lalka on Flickr.
  Samare on Flickr.On Aude. More on SangNoir
Charmaine on Flickr.Charmaine Olivia in her studio, on film - San Francisco, June 2012
photos : Dwam
 
En ce moment ,les mêmes chansons tournent en boucle : Step de Vampire Weekend ,A day's pay a day's work de Darkstar ,Cet amour de The Retuses ,At the flophouse de Peter Doherty ,Chère inconnue et la si belle Laisse aboyer les chiens de Biolay .Elles réunissent toutes une même chose : la belle mélodie .Serait-ce un signe ?En tout cas ,en ce moment ,ce qui me plaît ce sont des chansons mélodieuses avant tout .Passons l'énergie ,passons les textes (quoique ...) ,passons les sensations .Mais gardons la mélodie .
Et pour ceux qui ne la connaîtrait pas ,il faut l'écouter tout de suite : Laisse aboyer les chiens .
Sinon aujourd'hui c'était ma JAPD : à tous ceux qui ne l'ont pas encore faîte ,sachez-le ,préparez vous ,pensez-y ...c'est dur .C'est long ,c'est chiant ,c'est un interminable chemin tortueux semé d'ennui et de longs soupirs : labeur christique en puissance (faut croire que les parachutistes m'ont rendu mystique) .Par contre ,en fin de journée ,histoire d'atténuer nos souffrances ,ils nous ont passé cette vidéo plutôt drôle et plutôt trèstrèstrès vraie (TOUT est vrai : les croissants ,la gêne ,l'ennui ,les questionnaires wtf , ...TOUT) .Si vous voulez (sou)rire ...
Si vous n'avez toujours pas vu There are no innocent bystanders ,sachez que le film est disponible sur Youtube . 
 
Instant patatra ,instant cinéma
  tumblr_mict3qmTh01rchpmfo4_1280
Room 237
 
Dimanche soir ,je suis allée à l'Utopia pour La Dernière Zéance .Et dimanche soir ,c'était une spéciale ...Kubrick !Avec The Shining puis Room 237 et au milieu ,une demi heure d'entracte .Bon déjà ,rien qu'à l'idée de voir The Shining sur grand écran ,dans le noir ,assise dans un siège de salle de ciné me rendait euphorique .J'avais déjà vu The Shining mais à la télé .Là ,j'allais le voir au cinéma .Au ci-né-ma .Aaaah !!!J'ai donc revu ce film et ,sans surprise ,j'ai été happée ,comme la première fois .Fascinée ,obsédée ,attirée ,scotchée ...utiliser tous les adjectifs possibles ne réussirait pas à exprimer l'état presque extatique dans lequel j'étais : du pur bonheur cinématographique .De la jouissance visuelle et psychique .Dans ce film ,tout est parfait .Voilà .Et le documentaire qui suit -Room 237- n'a fait que prolonger cet état : hypermégaultraüber intéressant et fascinant tellement il analyse et décortique le film dans ses moindres détails .Et quand je dis ces "moindres détails" ,je le pense vraiment : c'est à dire -par exemple- la signification du nombre de voitures sur le parking apparaissant quelques secondes à l'écran .C'est ...je ne sais comment le dire .Ca te laisse bouche bée ,sur le cul ,béat ,abruti de "Whaaaat the fuck ?!" .Tu te rends compte des innombrables détails à côté desquels tu es passé et qui étaient pourtant là ,juste là ,sous tes yeux !Le nombre incalculable de références ,de clin d'oeils ,d'indices ,de messages subliminaux (si si !) ,de signes ,d'incohérences et autres whatthefuckitudes kubrickiennes .Dans ce film ,on apprend que Kubrick avait un QI de 200 .Et croyez-moi ,il s'en est servi : The Shining (et ses autres films) sont blindés de multitudes infinies de détails comme étaient blindés tes coffrets de jouets quand tu étais petit .Des détails à choper ,à méditer ,à comprendre ,à interpréter .Et comme le dit Room 237 en conclusion ,on n'aura jamais fini de tout voir : il y aura toujours quelque chose qui nous aura échapper dans les films de Kubrick et particulièrement dans le fourmillant The Shining .Certains ont du le regarder trente fois .Voire plus .D'autres ont du superposer en même temps le film passé à l'endroit et à l'envers .D'autres se sont attardés sur les chiffres .Et d'autres encore ont capté l'obsession de Kubrick pour les génocides .Et ce ne sont que quelques interprétations du fillm .A les écouter ,The Shining parle de tout à la fois : du passé ,des génocides ,du "fardeau de la race blanche" ,de la vie de Kubrick ,de "l'empire américain" ,de l'Holocauste ,des Indiens d'Amérique ,de la mythologie ,des étoiles et de la Lune .Après tout ,pourquoi ne serait-ce pas le cas ?

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article