The boys wanna be her .

Publié le 5 Avril 2012

Oh alright, just sailin’ with a boom box. (via Tomboy Style: ICON | Rachel Ward)

Daria Werbowy ?Non .Rachel Ward .

Lara Stone

Ashley Smith for the latest Oyster Magazine (3)

Oyster Magazine

 

L'étrange phénomène de la tristesse des fêtes

 

Rangez ça dans l'asociabilité ,dans la nonfunnitude ,dans le syndrôme de la fille morne ,ennuyeuse et vieux-jeu : rangez ça dans ce que vous voulez mais voilà ,le fait est que je me suis rendue compte après des années intensives (ou pas) d'observation de fêtes endiablées (ou pas) et d'errances nocturnes jusqu'à plus d'heures dans les rues de Brooklyn (là ,je m'invente une vie) que les fêtes -la PLUPART du temps ,pas toujours- sont ...non seulement chiantes mais pire ,tristes .Oui ,tristes .Ce qui est le comble pour une fête quand même .En fait ,corrigeons l'erreur d'expression : elles ne sont pas tristes ,je les trouves tristes .Pourquoi donc ?

Premièrement ,le fait que des gens se réunissent pour s'amuser ,s'éclater ,foutre le dawa ,mettre la misère ,délirer -ou tout autre terme appartenant au vocabulaire du plus ou moins jeune- est en soi ...étrange .Sisi .Si l'on se penche deux minutes sur la question : vous ne trouvez pas ça triste de réunir une trentaine/cinquantaine/centaine/tricentaine -et tu peux continuer jusqu'à l'infini et plus- de personnes dans un endroit précis et délimité pour ...faire la fête ?Je veux dire c'est quand même assez weird comme idée si on la prend comme ça ,sortie de tout contexte : il est 22h ,tu sonnes à la porte ,tu débarques ,tu es vêtu(e) de tes plus beaux oripeaux et là ça y est ,hop ,tu dois t'amuser .Non parce qu'à 21h59 tu étais encore dans un mood "vie normale" (à moins que ta vie soit un perpétul happening fait de bataille de stylos rouges ,de grosses marades sans interruption et de buffets de cupcakes à volonté) ,un mood où tu as le droit de tirer la gueule ,où il est socialement acceptable de ne pas être beau/belle H24 (en prévision d'une quelconque photo qui finira très probablement sur FB même si tout le monde se défend de mettre "toutes les photos de la soirée" sur FB parce que c'est chacal) et où tu peux dire que tu en as marre de la vie .Et puis là ,à 22h ,subitement ,ça y est : tu DOIS sourire ,tu DOIS parler ,tu DOIS te sociabiliser ,tu DOIS être ouvert ,gentil ,beau ,sympa ,drôle ,sarcastiquemaispastrop ,"populaire" (aaah cet horrible terme du collège où il y avait le clan Franklin Marshall-Eastpack et le clan simple veste-simple sac) ;en bref : la galère de la torture moyenâgeuse ."Ma fille ,tu seras parfaite ou tu te suicideras car ta réputation sera réduite au néant" .Donc déjà ,cette demande ,cette attente de "perfection comportementale" est l'anticool par excellence .Alors qu'une fête se veut cool .Du moins si elle se veut réussie (il existe peut-être quelque part sur Terre des gens qui ont pour but d'organiser des fêtes foirées après tout) .

Deuxièmement ,ce déclin angoissant qui fait que tu sais pertinemment que vers deux heures (voire avant) ça commencera à être chiant ,que tu chercheras tes amis dans le labyrinthe de la cuisine au sol plus gluant et collant que du vomi de Gremlin ,que tu compteras sur les doigts de ta main (celle qui n'est pas encore grasse de substances plus ou moins identifiées) les personnes encore aptes à la conversation de base (-"Bonjour ,comment vas-tu ?Moi ça va bien") ,que tu seras quand même (un peu) fatigué(e) et que la musique de l'espace commencera à apparaître (mix de vieux tubes des années 90 ,de "classiques" genre Claude François ou Gilbert Montagnier et de choses inaudibles genre Pitbull (l'homme à abattre d'URGENCE)) ."tu chercheras tes amis" ?Car oui ,si tu es comme moi ,tu ne t'en seras pas forcément fait de nouveaux (notons que l'emploi du "forcément" sous-entend qu'il y a tout de même des chances que tu t'en fasses donc pas totalement un cas désespéré) .D'autant plus que cette ambiance faîte quasi exclusivement de private jokes et autres délires d'outretombes peut légèrement te saper le moral à force de ne trouver aucune personne réagissant normalement ou de façon compréhensible par toi (je parle la France) .

Pour finir ,le troisième point qui est le plus subtil .Le plus difficilement identifiable ,celui qui nécessite une observation discrète de tes yeux mi-clos de fatigue : le comportement des gens .Nein nein ,les personnes ne sont pas les mêmes quand elles sont entourées de chips ,bières tièdes ,vodka et mégots épars .Même tes amis (oui ,tes amis !) peuvent devenir des créatures soudainement proches de l'alien : leur comportement change du tout au tout .Je ne parle pas de la consommation de danses étranges ,de vocalises beuglantes ou d'alcool mais bel et bien de leur façon d'être .N'as tu jamais observé que ton/ta pote à priori personne cool ,accessible  et ouverte (à tes yeux et pour toi du moins : je ne dis pas qu'elle/il est foncièrement ouvert(e) mais elle/il l'est pour toi ,normalement) devient subitement un(e) jeune éphèbe/nymphe maniéré(e) et lançant de perpétuels regards autour de lui/d'elle pour checker si tout le monde peut bien profiter de son mouvement de cheveux contrôlé ,de son sourire trop frais ou de sa dégaine de pur hipster/steuse .Le truc ...irritant par excellence .Quand tu as l'impression que même tes potes t'échappent sous l'effet de la beu ,de deux bières (oui ,ça va vite avec certains) ,de la musique "hype" (Foster the people ?!So 2011 !) ou tout simplement des gens qu'ils s'imaginent leur crier "Be cool ,be fresh ,be smart : be hype !" et auprès de qui ils croient devoir être parfaits au sens "party credibility" .Après ,quand se sont des personnes qui te sont plus ou moins connues ça peut être drôle .Et cette attitude est ...triste .Si tu convoques toute ton imagination et recrée ,dans ton cerveau ,au ralenti ,chacun de ces mouvements contrôlés ,de ces sourires fakés (ou pas hein ,ne soyons pas totalement parano non plus) ,de ces danses stressantes ,de ces bouffées de fumée exhalées etc etc ,tu obtiens une sorte de vidéo très lente et explicative s'intitulant "Comment prendre du bon temps de façon artificiel en lieu fermé" .Alors qu'une fête peut être un truc improvisée ,qui arrive juste parce que voilà ,t'es avec tes potes ,vous êtes biens et ...et ça se passe quoi (mon Dieu ,on dirait que je parle d'une pratique sexuelle obscure) .

 

Voilà .Sur ce ,vous pouvez désormais librement me prendre pour Emily Brönte coincée dans une soirée Smash&Grab des Queens of noize (pour peu que ça existe encore) .

 

Quelle est la chanson qui tourne en boucle en toute circonstance car elle s'adapte parfaitement à toutes les situations telle la boîte de gomina de George Clooney dans O'brother et qui figure déjà au moins 486 fois sur cette page de l'Internet ? Clique .

 

*

 

17386-NYT-15D2-Bi-QKD15_Sm_cc.jpg

heidi1.jpgPicture-2.jpg

194945-B5-28A.jpg16565-DSR-03B-Bi-QK-ADJ2_Sm_cs.jpg

CB59033B04_H27L_36a.jpgcb59440-R01-003.jpg

CB58455B04_36a.jpg

M.I.jpg

nymaglilyallen5.jpgheidi12v2.jpg

nymaglilyallen3.jpg

cass bird photography

Cass Bird - I Look Just Like My Daddy

Cass Bird RewildingCass Bird Rewilding

Daria Werbowy photographed by Cass Bird

photos : Cass Bird

Rédigé par Clémence

Commenter cet article