Cinéma

Publié le 18 Février 2012

*
 
 Instant carbonara ,instant cinéma
La Taupe
 
Alors là ...Mais là ...Ce film ,depuis la première fois que j'ai vu la bande d'annonce ,je mourrais d'envie de le voir .Et à chaque fois que je voyais la bande d'annonce une fois de plus et encore une fois au ciné ,je trépignais .C'était le film en première place sur la liste "Films à voir" (liste fictive) .Ca avait l'air vraiment superbe .Et beh putain ...Une grosse grosse grosse déception .Déjà ,je n'ai absolument rien compris .Mais alors rien .Genre ...RIEN .Je me suis d'abord interrogée sur mes capacités mentales avant de consulter l'avis d'autres personnes ayant vu le film et de me rendre compte qu'en fait ...personne n'avait rien compris .Premier soulagement : non ,je ne suis pas limitée du bulbe .Donc non seulement je n'ai strictement rien compris mais ça encore ...Ca aurait pu passer .Les films d'espionnages de toute façon je n'y comprend jamais rien .Mais d'habitude ça ne m'empêche pas d'apprécier le film .Parce qu'au fond tu comprends toujours les grosses trames .Là ...même pas .C'est simple ,je suis sortie de la salle sans même avoir compris qui était la Taupe alors que tout le film tourne quand même autour de cette mystérieuse personne .Problème : ma mère me dit qu'elle avait lu le livre de John Le Carré et que justement elle avait beaucoup aimé et avait été surprise d'avoir tout compris .Donc il y a apparemment un problème d'adaptation à l'écran .Ou alors c'est un parti pris du réalisateur qui s'est dit "je veux faire un film mystérieux ouais ouais ouais" .Tellement mystérieux que c'est clair comme de la boue .Le seul point réussi selon mon humble avis est l'esthétique : c'est seventies à la perfection .Les couleurs mordorés ,marrons ,un peu passées ,un peu "dull" comme diraient les anglais .Les tons froids ou solaires ,l'image un peu usée ,l'ambiance taiseuse ,les impers beige ,les costumes gris ou bleus ,les combos minijupes-bottes sous le genoux ,les vieilles décapotables , ...Ca ,vraiment ,c'est super bien réussi .Tu te retrouves plongé dans le Londres des années 70 (mais sans la musique) .Mais le reste ...J'ai lu une critque où le journaliste qualifiait le film de "à suspens" .Mon oeil ...Personnellement j'ai baillé durant tout le film ,m'endormant presque et me faisant chier sévère .Suspens il n'y a point  .Sans parler d'action hein .Juste un minimum de tension .Niet .Nada .Nein .Makache walou .Alors à partir de là ,quand tu ne comprends pas l'intrigue ,le rôle des personnages ,qu'il n'y a aucune tension pour te retenir et que la seule source d'attention est le joli dégradé de beige des tapisseries ...beh ...t'as du mal quoi .Déçue .
Sin nombre
 
Dans ce film se croise deux histoires : celle de Casper -de son vrai nom Willy (Edgar Flores)- fuyant la mara à laquelle il a appartenu et les membres de cette dernière qui sont à sa recherche car il a tué le chef du gang ;et celle de Sayra (Paulina Gaitan) ,jeune adolescente des Honduras tentant de passer clandestinement aux Etats-Unis avec son père et son oncle .Casper a tué le chef de sa "mara" sur le toit d'un train en route vers les Etat-Unis alors qu'il (le chef du gang Lil Mago joué par Tenoch Huerta) tentait de violer une jeune fille ,Sayra .Depuis ,Sayra est intrigué par cet adolescent que son père lui défend de fréquenter : il est tatoué ,armé et c'est un membre d'un gang ,donc quelqu'un de dangereux à éliminer si possible .Sur le toit de ce train où voyagent sans autorisation tous les clandestins fuyant l'Amérique du Sud ,Casper fuit les rues de Mexico et Smiley (Kristian Ferrer) ,anciennement son ami et désormais lancé à sa poursuite par le gang ,en charge de la tuer s'il le retrouve .Sayra ,elle ,espère arriver dans le New Jersey ,tout en sachant que plus de la moitié des clandestions sur le toit de ce train n'arriveront pas à destination .Se rapprochant peu à peu malgré les interdits ,Casper et Sayra vont finir par fuir ensemble ,sautant du train et tentant de gagner les Etats-Unis par d'autres moyens en faisant escale là où on les veut bien et en empruntant des moyens de locomotion plus ou moins légaux .Jusqu'où iront-ils dans la dangerosité de leur situation ?Le gang rattrapera-t-il Casper ?Sayra finira-t-elle par réaliser le pétrin dans lequel elle s'est mise en abandonnant son père et son oncle et en suivant un gars poursuivi par une des maras les plus importantes du Mexique (non parce que Sayra elle est un peu inconsciente quand même) ?Vraiment bien foutu ,je l'ai emprunté en croyant d'abord emprunter La vida loca qui est, lui ,un reportage sur "las maras" .A voir pour réaliser la violence de ces gangs d'Amérique du Sud et l'impasse dans lequel se retrouve des milliers d'habitants de ces pays ,vivant malgré eux dans des villes gangrénées par la loi de ces gangs .
Back soon
 
Film islandais totalement déjanté et azimuté du bulbe ,c'est cependant une vraie bulle de fraîcheur et d'humour sur fond de paysages lunaires et teints palôts .Anna Halgrimsdottir (Didda Jonsdottir) est une habitante de Reykjavik qui vit de son commerce de revente de marijuana .Depuis plusieurs années elle entretient la consommation de ses nombreux clients et bien que sa petite affaire soit prospère ,elle souhaite quitter l'Islande pour un pays plus chaud ,avec ses deux fils Ulfur (Ulfur Aegisson) et Krummi (Hrafn Barrett) .Elle souhaite donc revendre son commerce à un bon prix et étant donné que les numéros de tous ses clients sont dans son téléphone portable ,elle "symbolise" en quelque sorte tout son commerce dans ce portable qu'elle ne veut pas lâcher pour moins d'un million cinq cent couronnes .Elle finit par trouver un repreneur qui lui demande 48 heures pour réunir la somme .Elle accepte et que ne va-t-il pas lui arriver pendant ces deux jours ...Que se soit la rencontre avec Joy (Joy Doyle) une jeune femme irlandaise et ultra religieuse étant venue rendre visite à son petit copain en taule ,sa visite dans ce qui doit être la plus petite prison du monde perdue entre ...euh ...rien et rien ,son embrouille avec une oie ayant ingurgité le sacré portable ou l'arrivée progressivement grandissante de ses clients à son domicile ,tous venus chercher leur commande et se retrouvant comme des cons face à son absence ;Anna va se retrouver très vite débordée et embarquée dans des situations toutes plus loufoques les unes que les autres ,notamment avec son frère Tomas (Jorundur Ragnarsson) alors qu'ils ne se supportent pas mutuellement .Mais fidèle à sa consommation de joints ,elle reste zen et semble penser "keep cool ,take it easy" .Chantant accompagnée d'une guitare au milieu des fjords ,elle donne naissance à une chanson en islandais assez mythique de ...non sens .Mais le tableau ne serait pas complet si un étudiant français (Julien Cottereau) ne cherchait pas à tout prix à l'interviewer afin de rédiger une thèse sur elle et sa poésie car ,oui ,Anna est aussi poète .Epique et drôle .
La bande d'annonce parce qu'elle vaut vraiment le coup d'oeil .
*
 
 Told me again you prefer handsome men but for me you would make an exception ...
Leonard Cohen
Liza Thorn by Hedi Slimane Diary For an interview with her band Starred—and to hear their track, “Cemetery”—click here: http://bit.ly/uhutAe
Liza Thorn by Hedi Slimane Diary For an interview with her band Starred—and to hear their track, “Cemetery”—click here: http://bit.ly/uhutAe
Liza Thorn by Hedi Slimane Diary For an interview with her band Starred—and to hear their track, “Cemetery”—click here: http://bit.ly/uhutAe
Liza Thorn par Hedi Slimane
Karlie Kloss par Hedi Slimane
No stars - Water Signs    merci

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article

transcriber 20/02/2012 13:10

This photographer is very talanted. He took too sensitive pictures.

Moonlight Drive 19/02/2012 11:01

Moi je l'ai vu en Irlande, en anglais donc tu imagines ^^ je n'ai de loin pas tout compris mais il m'a beaucoup plu quand même !