Alice

Publié le 25 Janvier 2012

Instant Dracula ,instant cinéma
*chope le thé et les petits gâteaux ,vire Mamie du salon (The Buzzcocks oblige) ,il y a de quoi lire*
 
La Disparition d'Alice Creed de J. Blakeson
La disparition d'Alice Creed
Premières minutes du film : aucun dialogue .Rien .Nada .Pas un seul mot .Le bruit des déplacements ,des pas ,du matelas qui glisse sur le sol ,des meubles ,des claquements de portes ,des serrures ,des graviers , ...Pas une parole .Pas une voix .Et pourtant tu ne lâches pas l'écran des yeux .Ton attention est entière .Vic (Eddie Marsan ,super) et Danny (Martin Compston) sont deux anciens braqueurs .Sortis de prison il y a peu ,ils ont tout deux eu une idée durant leur détention : enlever le membre d'une riche famille ,le garder dans un endroit parfaitement isolé ,limiter au maximum tout échange ou contact ,demander une rançon de deux millions de livres et une fois obtenue ,se casser tous les deux très très loin au soleil dans des hôtels avec piscines à débordement pour vivre dans le luxe ,loin de l'Angleterre grise et froide où ils galèrent .Leur cible ?Alice Creed (Gemma Arterton) . Fille d'un riche notable ,elle a le profil idéal : sexe féminin ,fille à papa ,riche ,très riche ,connue mais pas trop ,déjà vue dans le journal ,pas trop lourde "à porter" comme dit Danny .Il l'enlève à la sortie de chez elle et l'enferme dans un local parfaitement insonorisé ,aménagé avec le strict nécessaire ,minutieusement préparé et coupé de tout son ,de toute lumière ,de toute signe venant de l'extérieur .Ils ont préparé leur plan au millimètre prêt .Ils ont strictement TOUT prévu .Leur plan semble infaillible .Ils la vêtissent d'une jogging et d'une culotte acheté par leur soin ,la ligotent à un lit ,allongée sur un matelas ,la baillonnent ,lui mettent un sac sur la tête et viennent régulièrement l'hydrater et lui demander si elle a envie de pisser ou autre .Ils ne sont pas violents "inutilement" on va dire : pas d'attouchements ,de viol ,de coups injustifiés ,de brutalisations .Ils la retiennent dans l'unique but de faire pression pour la rançon .Effrayée ,elle ne voit ses agresseurs qu'encagoulés ,armés ,stoïques et lui indiquant strictement quoi faire .Jusqu'à ce que ...Vous verrez .Gardons le mystère .L'ambiance de huis clos et super bien restituée .Il y a un rebondissement toutes les cinq minutes .C'est purement imprévisible .Jusqu'aux dernières minutes du film tu ne sais pas comment il va se finir ,l'issue n'est jamais celle que tu avais imaginé .La tension est permanente et personnellement ,je n'ai pas pu m'empêcher de commenter sans cesse à haute voix tellement j'étais stressée : "insupportable" selon ma mère .Gemma Arterton est super dans ce rôle tout comme Eddie Marsan ,toujours aussi convaincant dans les rôles de psychopathes/nerveux .
        
Valmont
 
Un peu long mais j'ai beaucoup aimé .N'ayant pas lu Les liaison dangereuses mais en ayant entendu parler à plusieurs reprises ,ce film semble très bien retransposer la perversité des personnages de Valmont (Colin Firth) et de la marquise de Merteuil (Annette Bennig) .Colin Firth est parfait en libertin sans scrupules (le propre du lbertin en fait) et Annette Benning très convaincante dans son rôle de garce ...cruelle et sans pitié .Tellement que j'avais presque envie de lui foutre une baffe (oui j'ai tendance à m'emporter devant les films) .L'histoire ?Pour ceux qui ont lu le livre ,ce passage est donc inutile (même s'il y a eu certaines modifications dans le film par rapport à l'histoire originale) .La jeune Cécile De Volanges (Fairuza Balk) a 15 ans et sort du couvent pour épouser Gercourt (Jeffrey Jones) ,vieux barbon qu'elle ne connaît ni d'Eve ni d'Adam .D'ailleurs elle ne connaît même pas son nom .Effrayée et excitée à la fois et surtout très innocente ,elle cherche à soutirer des informations sur son futur mari à Madame de Merteuil ,sa confidente et amie de sa mère Madame de Volanges (Sian Phillips) .Madame de Merteuil apparaît alors comme bien intentionnée et prête à aider Cécile dans sa future vie de "femme" : Madame de Merteuil est en effet une veuve qui passe pour vertueuse mais est en "secret" une libertine et décide d'assurer l'éducation sentimentale et sexuelle de Cécile ...dans un but peu bienveillant .Lors d'une sortie à l'opéra ,Cécile -accompagnée de Madame de Merteuil- rencontre Valmont .Ce dernier reparle plus tard de la jeune fille à son amie Madame de Merteuil .Lorsque cette dernière découvre que le promis de Cécile n'est personne d'autre que Monsieur de Gercourt -autrement dit ,un de ses amants- ,elle est prise de jalousie et décide de se venger en conduisant Cécile à sa perte .Elle profite du fait que l'adolescente s'entiche d'un certain chevalier de Danceny (son professeur de harpe ,Henry Thomas) pour la faire jouer sur deux fronts et ainsi se déshonorer malgré elle (rappelons que Cécile sort du couvent et est donc très naïve et n'a aucune connaissance des "usages" et ce qui se fait et ne se fait pas ,surtout en amour) : Madame de Merteuil charge Valmont dont elle est très proche de séduire Cécile et ainsi de la déshonorer (en gros la "dépuceler" avant même qu'elle ne soit mariée et pire !par quelqu'un d'autre que son promis) tandis qu'elle continue d'entretenir une correspondance et un amour (platonique) avec le chevalier de Danceny .Jusqu'où ce petit jeu ira-t-il ?Dans une perpétuelle enchère de "qui sera le plus libertin ?" ,Madame de Merteuil lance un nouveau défi à Valmont : séduire Madame de Tourvel (Meg Tilly) ,une jeune épouse à la réputation très vertueuse ;plus "honnête femme" et aimante de son époux ,ça n'existe pas .S'il réussit ,il aura le droit de passer à nouveau une nuit avec elle (Madame de Merteuil et Valmont ont été anciennement amants mais ne le sont plus depuis longtemps et se vouent un "combat épistolaire" à qui sera le plus osé et aventureux d'eux deux) .Réussira-t-il ?Le film/le livre vous le dira .En tout cas ce film réalisé par Milos Forman est vraiment ...je sais pas comment dire mais l'ambiance ,les personnages ,les attitudes de chaque acteur montrent à la (presque) perfection le "clan" des libertins et celui des victimes et la "corruption de moeurs" qui règne .Ainsi que le poids des conventions et de la morale qui pèse ,notamment sur les femmes et la rage que Madame de Merteuil contient en elle ,ce désir de vengeance qu'elle a face à toutes les obligations et mascarades auxquelles elle doit se plier de peur de passer pour une putain aux yeux de tous .
   
J.Edgar
Décevant .Des longeurs .Relativement ennuyeux .Trop long .Le temps passe et tu le vois .Pas un bon Clint Eastwood .Pas grand chose à dire mis à part que je m'attendais à un film sur le FBI et son histoire ,son fonctionnement et qu'en fait c'est plus un film sur l'histoire personnelle de J.Edgar (Leonardo Di Caprio) dont le fait qu'il soit le fondateur du FBI .La relation avec Clyde Tolson (Armie Hammer) n'est -selon mon humble avis- pas suffisamment développée et "exploitée" .Ca m'a laissé sur ma faim et ...ouais ,trop long .Trop ...un peu chiant quoi ,faut le dire .Trop "américain" au sens où tout est parfait : la photo ,le montage ,les costumes ,les transformations physique (ici ,vieillissement) ,les décors , ...Mais où il manque l'élément principal : l'âme .Pas un des meilleurs de Clint Eastwood et pas indispensable à voir .
Esclaves de New York
Comédie eighties bien sympathique et presque inconnues au bataillon (autrement dit ,j'ai galéré pour trouver ne serait ce qu'une photo du film sur Internet ,autre que l'affiche) avec un certain Chris Sarandon (la voix de Jack dans L'Etrange Noël de Mr Jack : CULTE !) et Bernadette Peters et réalisée par James Ivory .Les acteurs ne sont pas des grands acteurs (mis à part Steve Buscemi dans le rôle d'un styliste top hype) et le film en lui-même ne l'est pas mais c'est frais ,ça pique les yeux (coupes de cheveux et fringues des années 80 RPZ !) ,c'est prenant ,assez drôle , ...Que dire ?Pas mal du tout .L'histoire ?Stash (Adam Coleman Howard) est un artiste (à la Keith Haring pour le côté esthétique de ses oeuvres) branché vivant à New Yok avec Eleanore(Bernadette Peters) ,sa petite amie aux looks tous plus improbables les uns que les autres .Modeliste à ses heures perdues ,elle galère pour trouver un job stable dans un New York effervescent où elle rencontre quatre freaks à la minutes .Dont un certain "artiste" italien plus ou moins sans domicile (si on considère qu'un appart de cinq mètres carrés sans chauffage ni insonorisation est un logement) qui lui propose de poser nue pour lui afin de servir de modèle à La Christa ,son projet de chapelle au Vatican où le Christ serait une femme qui préparerait les biberons .WTF ?De soirée en soirée ,elle rencontre un mec dont elle tombe plus ou moins amoureuse (même si elle ne se l'avoue pas) mais qui est casé avec une certaine B ,Daria -une "croqueuse d'homme" tellement garce qu'elle lui pique ouvertement Stash qui ne demande pas mieux- ,Mooshka -excentrique et aussi étrange que du Perrier mélangé à du chocolat- ,Samantha -toxicomane et futur maman qui aime autant les jeunes filles de 18 ans que les mecs de 40- et bien d'autres personnes qui font tout l'attrait de ce film : le New York qui ne dort jamais ,plein de "freaks" et de shows étranges (une fille chant dans une baignoire et se lavant avec des légumes tandis qu'un guitariste teddyboy joue à côté d'elle ?) .On ne retiendra probablement que les chapeaux déjantés de Eleanor et Steve Buscemi dans le rôle de Wilfredo ,styliste qui monte ;mais pour se vider la tête et passer un bon moment ça marche très bien .Et ça ne se prend pas au sérieux .Enjoy !
*
Image 3 of 10 : Chris Little
Image 10 of 10 : Chris Little
Image 5 of 10 : Chris Little
Image 9 of 10 : Chris Little
Image 7 of 10 : Chris Little
Image 2 of 10 : Chris Little
photos : Chris Little
   
 The only - Lykke Li /  Take it as it comes - The Doors /  Everything goes my way - Metronomy
BO partielle (que le meilleur quoi) de Whip it ! (ou Bliss) :
What's the attitude - Cut Chemists / Boys wanna be her - Peaches (yeah !) / Pot Kettle Black - Tilly and The Wall / Sheena is a punk rocker - The Ramones / Your arms around me - Jens Lekman / Bang on - The Breeders / The road to Austin - Section Quartet / Dead sound - The Raveonettes / Blue turning gray - Clap your hands say yeah / Caught up in you - 38 Special / Black gloves - Goose / Crown of age - The Ettes / Hightimes - Landon Pigg & The Turbo Fruits / Lollipop remix - The Chordettes / Breeze - Apollo Sunshine / Doing it right - The Go! team 
Image 28 of 30 : Chris Heads
casting-000046
Chris heads motwary filep motwary (10)
Chris Heads - Untitled 13
photos : Chris Head

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article

smackwaster jack 26/01/2012 12:56

vu Alice Creed. Très bon film. Scénario efficace, vif; suspens haletant. un final
à couper le souffle.
a different kind of tension. Ever Fallen In Love With Someone You Should't 've Have