Brrrr

Publié le 21 Août 2011

    Retour à Toulouse après cinq jours de montagne : ici ,il fait 40° et le ventilateur est devenu un instrument de survie .Là-bas il faisait 30° voire plus mais il y avait des torrents .A 10° .Oui ,nous nous sommes baignés et nous sommes fous .Mais à part ces détails absolument passionants (non ?) ,tous les soirs ,parce qu'on est quand même un peu connes ,on regardait des films d'horreur .Si si .Voici avec quoi j'ai amélioré ma culture trop ouf .

 

Hostel

Hostel

 

Produit par Tarantino mais réalisé par Eli Roth ,on reconnaît très bien l'alliance des deux hommes (notamment réunis dans Inglorious Basterds où Eli Roth joue le Sergent Donnie Donowitz) au quarantième degré cinglant dès le générique d'ouverture : alors que des images glauques de cellules ,sang ,substances suspectes et autres atmosphères douteuses défilent ,une musique folk toute américaine et tranquille fait office de bande son : un peu de Dolly Parton sur un fond d'évisceration ,why not ?Mais très vite ça devient nettement plus crade et violent et sans aucun second degré ce qui nous fait oublier la "Tarantino touch" .Alors ,Hostel ?Bien ?Pour un film d'horreur ,grave .N'ayant jamais vu aucun SAW je ne peux comparer mais d'après ce qu'on m'en a dit ,on pourrait leur reprocher la même chose : trop de gaure ,pas assez de suspens .Ce qui fait que c'est plus vomitif qu'autre chose .Mais passons .L'histoire ?Deux jeunes américains et un jeune islandais sont en "goguette" à Amsterdam .Noooon !Vraiment ?!Sans blague ...Le blem : trop d'herbe tue l'herbe et ils commencent à un peu se faire chier .Ce qu'il leur manque ?Des filles .Oui le scénario est plein de finesse .En même temps ,c'est un film d'horreur ,on va pas TROP en demnder non plus hein ?BREF .Un soir ,il rencontre Alexeï ,sorte de maquereau russe flippant avec une tâche sur la bouche .Selon lui ,c'est clair et net : pour les meufs ,c'est la Slovaquie .Leur montrant des photos ...explicites ,Alexeï convaint les trois potes de se rendre à Bratislava où les attend à priori une certaine vision du Paradis .Partis en train ,ils rencontrent d'abord un mec très spé qui leur fait plus ou moins des avances .Puis arrivés là-bas ,alors qu'ils se font draguer cash à peine arrivés dans leur chambre d'hôtel ,ils le recroisent ,les défendant d'une bande de gamins gangsta de ...allez ...six ans maximum .Oui oui .Mais ce n'est que le début ...Le soir même ,ils sortent en boîte avec ces filles avec qui ils finissent par faire des bébés .A leur réveil : disparues .Et un de leur potes aussi ,Josh ,un américain .Les deux américains partent à sa recherche sans succés .Jusqu'au moment où l'une des deux filles -Natalya- accepte de conduire Paxton à "un centre d'artistes" .Et là ...Carrément crade ,sanguinolent ,gaure ,caca et tout ce que vous voulez ,Hostel fout la pétoche par son côté "anti-américain" reflétant la parano dans laquelle est tombée le monde entier après les évènements du 11 septembre .Et le fameux problème de l'Irak .Sinon ...c'est un peu con comme tous les films d'horreur mais maintenant j'ai un problème avec le tendon d'Achille .

 

L'Exorciste

L'Exorciste

 

"Le film le plus terrifiant de tous les temps" ?Non .Moins que celui qui va suivre mais ...pas mal non plus .Bon l'histoire je crois que tout le monde la connaît non ?Regan McNeil (Linda Blair) ,jeune gamine innocente fille d'une actrice à succés (Ellen Burstyn) se plaint que son lit "saute" dans son sommeil .Sa mère s'inquiète jusqu'à ce que peu à peu elle se rende compte que sa fille est possédée par le Diable himself : trop d'honneur .La dernière solution ?Faire appel à un prêtre qui s'improvisera exorciste pour l'occasion : polyvalent le mec .Oui je vous le dis parce que ça ne s'apparente pas au "suspens" étant donné que tout le monde sait ça .Alors est-ce que ça fait peur ?Personnellement ,pour qu'un film d'horreur me fasse flipper il faut qu'il y ait 1 - plus de stress que de gaure : pas vraiment le cas étant donné que le réalisateur semble avoir basé son film sur les yeux blancs ,le teint lavabo ,le vomi guacamole et le faux sang "plus faux tu meurs" 2 - il faut aussi que ça soit un minimum crédible ,que j'ai l'impression que ces horreurs puissent se passer en vrai de vrai : soyons d'accord ,à moins d'appartenir à une secte ,il y a peu de chance que tu crois à la possession d'un être par le Diable et même au Diable tout court .Donc bon ...Au final ,ce qui effraie sont les scènes classiques : descente de l'escalier en araignée ,tour de la tête sur elle-même ,voix de vieille dans un corps de gamine , ...Mais l'histoire en soi ...à moins de croire au démon Pazuzu et aux malédictions des tombeaux ...bof .Cependant ,on peut saluer la parfaite reconstitution du teint post soirée de Regan et de son language peu châtié dans ses moments de perdition .Big up .

 

The Strangers

The Strangers

 

Ou "comment ne plus jamais rester seul(e) chez toi" .Ce film est TRAU-MA-TI-SANT .Deux heures après ,alors que je parlais avec L. ,je regardais non stop autour de moi like a folle : triangle des Bermudes en mode fenêtre-terrasse-escalier assez flippant .De plus ce film est un film de bégettes (Gemma Ward+Liv Tyler+Laura Margolis dedans ouais ouais) mais de bégettes psychopathes .Mis à part Liv Tyler .Qui est juste conne .Mais BREF ,passons à l'histoire .Un jeune couple -Kristen (Liv Tyler) et James (Scott Speedman)- reviennent d'un mariage .Ils se sont apparemment brouillés à la suite de la demande en mariage de James qui n'a pas eu les effets escomptés du côté de Kristen .Elle pleure (oui ça semble un peu exagéré pour un simple refus de demande en mariage) et c'est limite s'ils vont pas divorcés .Rentrés chez eux ,l'ambiance est plus que tendue c'est à dire carrément pourrie mais MAGIE ! et alors qu'ils s'apprêtent à se réconcilier "sur l'oreiller" (bien que se soit sur la table) ,quelqu'un tape à la porte .Il est quatre heures du matin .Mais qui ça peut bien être ?Ils vont ouvrir .Une jeune blonde (Gemma Ward) leur demande si Tamara est ici .Ils disent que non ,qu'il n'y a jamais eu de Tamara ici .Elle répond "A tout à l'heure" .Alors là ,normalement ,ils sont en droit de flipper hein .Et beh pourtant ...ils restent où ils sont .Normals .PIRE !James part faire un tour en bagnole "car ça va me faire du bien" et laisse Kristen toute seule en pleine nuit chez elle après la visite mystère d'une jeune fille au mystère mystérieux .Parfois on se demande ...Tandis que Kristen vit sa vie nocturne de future célibataire ,elle entend à nouveau des coups à la porte .Même scénario .Elle ne l'ouvre pas cette fois mais demande qui c'est : même blabla ,Tamara et gnagnagna .Puis petit à petit ,au fil de la soirée ,les bruits s'amplifient : ce n'est plus qu'un simple coup à la porte mais aussi des bruits suspects ,un coup à la fenêtre ,des pas .Et petit à petit ,dans le silence de la nuit et la solitude de Kristen ,une putain d'ambiance trop flippante s'installe .Pas de voiture ,pas de James ,aucune issue ,aucun espoir .Elle appelle James .Ca coupe .Elle se planque avec un couteau .Entre temps ,on a vu le premier énergumène se pointer derrière elle sans qu'elle le voit : un homme en costard avec un sac blanc sur la tête genre bourreau .Cool .Et ainsi va le film tout du long avec un tension qui monte monte et une violence qui hausse hausse .Et une fin ...trash .C'est TRES bien réussi car après tout TRES crédible et surtout TRES silencieux : dialogues rares ,halètements et cache-cache stressants car ces petits foufous ne font AUCUN bruit en se déplacant .Puis le fait que les trois psychopathes soient masqués accentuent le mystère mystérieux .Puis comme tout bon film d'horreur qui se respectent ,il serait soi-disant "inspiré de faits réels" .A vous de voir ...Ne regardez sous aucun prétexte ce film seul(e) chez vous .

 

REC

 

Brrrr le "fameux" REC .Autant vous dire que c'était comme pour L'Exorciste : je connaissais toute l'histoire avant d'avoir vu le film tout simplement parce que tout le monde autour de moi a vu ce film et s'en souvient avec effroi .Oui ,avec "effroi" .Et beh figurez-vous que j'ai flippé ma race .Pourtant je ne pensais pas pour la simple raison que l'histoire n'est pas crédible : une épidémie qui se propage par morsures et extrêmement vite dans un immeuble où les gens enfermés n'ont aucune issue de sortie .Mais ...bon déjà c'est tourné en caméra amateur ,ce qui installe quand même un minimum de "crédibilité" .Deuxièmement ...on a vraiment envie de frapper l'actrice avec sa voix de nunuche comme une vraie présentatrice de télé pourrie .Troisièmement ,la fin est très mais alors TRES flippante .Donc ,reprenons pour l'histoire : à Barcelone (il me semble) ,Angela Vidal -une journaliste- fait un reportage de nuit dans une caserne de pompier .Tout se passe bien jusqu'au moment où la sirène retentit .Contente de tenir un "scoop" ,elle monte dans un camion avec son cameraman .L'urgence ?Des gens sont bloqués dans un immeuble .Arrivés sur les lieux ,les pompiers se rendent compte que la police est déjà là et que les gens sont affolés .On leur a donné l'ordre de ne pas sortir à la suite de leur appel où ils déclarent avoir entendus des cris stridents à l'étage .Effectivement ,des pompiers et un flic découvrent une vieille dame ensanglantée et totalement désorientée dans son appartement .Immobile ,elle ne présente à priori aucun danger mais soudainement ,elle se jette sur le policier et le mord -ou plutôt lui dévore- le cou violemment .La panique s'installe et alors que les pompiers descendent en urgence le flic dans le hall de l'immeuble ,la vieille est plus ou moins oubliée là haut .Ils ont beau réclamé qu'on les laisse sortir au moins pour emmener le corps du policier au urgences ,on leur refuse obstinemment et un autre drame se produit : un corps tombe de l'étage ,brutalement ,sans explication .Et à partir de là ,tout s'enchaîne très vite : les personnes contaminées sont extrêmement violentes et mordent le premier venu ,propageant l'épidémie de façon incontrôlable .Les flics et pompiers paniquent tout comme les habitants de l'immeuble et Angela et son cameraman qui continuent à filmer coûte que coûte .Aucune sortie possible ,des dégénérés ,une épidémie inexplicable ,une cause inconnue .Et quand le mystère s'éclaircit enfin ,c'est trop tard .Tout ça filmé par une caméra amateur ,sautillante et tremblotante ,sans tabou .Crade .Puis la fin ...BAH !J'étais accrochés au bras de Louise ,totalement flippée et elle aussi alors qu'elle avait déjà vu le film .A voir si tu veux trembler comme un Gremlin pris d'épilepsie .

 

Et ce qu'on est allées voir en revenant à la civilisation ...

Lars von trier melancholia

Melancholia

 

Bon j'avoue ,l'affiche ne me donnait pas du tout envie .Les échos que j'avais eu de Lars Von Trier à travers le film Antechrist non plus .Même la combinaison étrange Gainsbourg/Dunst me faisait douter .Puis the top of the cake : les propos de Lars Von Trier .Et sa présumée folie .Bref : la merde .Mais ma mère est une kamikaze et donc ,on y est allées .Et bien ,c'est ...très étrange mais très bien .Mis à part la scène du mariage ,le film est porté par uniquement 4 acteurs et on s'en aperçoit à peine .L'image est splendide ,les plans sont magnifiques ,la lumière est d'un cru magique .C'est léché mais pas trop .Et même si les images d'ouverture pourrait faire penser aux gifs pathétiques d'un Tumblr d'ado dépressive (sur fond de Wagner) ,Lars Von Trier se rattrape bien vite .Parce que oui ,ça va lentement ,la musique est classique ,il y a des ralentis et ...oui au début ,tout ça peut paraître un peu poussif ,un peu "trop" mais ...au fil du film on comprend le sens des images du début et la lenteur de cette musique et ses grands plans sur l'Univers et ses étoiles et son vide .Car ce film est un film sur deux soeurs comme deux planètes ,l'une déprime tandis que l'autre tente de l'aider .Mais la situation s'inverse lorsque celle qui déprimait comprend pourquoi elle était si triste .Et quand l'issue se confirme comme fatale (fin du monde) ,les deux soeurs se réunissent tout en réagissant très différemment face à la collision mortelle de ces deux planètes ,Terre et Melancholia .Divisé en deux parties ,la première est consacrée à Justine (Kirsten Dunst) -la troublée- et la seconde à Claire (Charlotte Gainsbourg) -la raisonnable .Elles sont contraires et semblables à la fois et cette planète de la mélancolie libère Justine en étouffant Claire .C'est bizarre ,un peu tiré par les cheveux ,fou mais très beau .

Rédigé par Clémence

Publié dans #Cinéma

Commenter cet article